Saleh Muslim : "Je ne suis pas un terroriste"

Saleh Muslim : "Je ne suis pas un terroriste"
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Au lendemain de sa remise en liberté par Prague, Saleh Muslim clame son innocence.

PUBLICITÉ

Au lendemain de sa remise en liberté, nous avons joint Saleh Muslim. L'homme est réclamé par la Turquie, qui veut le juger. Il avait été arrêté samedi à Prague, mais la République Tchèque a libéré cet ancien leader du Parti de l'union démocratique, le PYD, parti kurde et jumeau syrien du PKK, le Parti des Travailleurs du Kurdistan qui mène une guérilla en Turquie depuis trois décennies.

"Pourquoi devrais-je aller en Turquie je ne suis pas un citoyen turc, s'insurge Saleh Muslim**. Ils n'ont pas le droit de m'accuser ainsi, parce que je ne suis jamais allé en Turquie. Quand je suis allé en Turquie c'était avec une invitation officielle du ministre des Affaires étrangères ils le savent bien. Je n'ai jamais été un terroriste. Je ne serai pas un terroriste. Je suis un politicien, je fais mon travail."**

La Turquie veut juger Saleh Muslim pour son implication supposée dans l'attentat d'Ankara qui a fait 29 morts il y a deux ans. Un bain de sang revendiqué par une organisation ultra-violente kurde, les Faucons de la Liberté du Kurdistan (TAK), en rupture avec le PKK.

Ankara réclame l'extradition de Saleh Muslim qui encourt 30 peines de prison à perpétuité. Il compte sur le soutien de l'Union européenne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Croatie, une campagne à couteaux tirés entre le Premier ministre sortant et l'actuel Président

Exclusif : la stratégie industrielle européenne est nécessaire pour concurrencer les États-Unis, selon Enrico Letta

Il y a "une normalisation de la détention" des migrants