EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Européennes : Frans Timmermans au côté des socialistes hongrois

Européennes : Frans Timmermans au côté des socialistes hongrois
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Chez Viktor Orban, Frans Timmermans, successeur potentiel de Jean-Claude Juncker, a lancé la campagne des socialistes hongrois en vue des élections européennes.

PUBLICITÉ

Frans Timmermans appelle à défier le système mis en place par Viktor Orban, lors des élections européennes. Le vice-président de la Commission européenne s’est rendu au congrès du parti socialiste hongrois. Celui qui est aussi le chef de file des socio-démocrates du continent pour diriger la future Commission, a pris le temps de répondre à notre correspondant.

Frans Timmermans explique : "Je pense que les électeurs du Fidesz sont des Hongrois fiers, qui ont été poussés à croire par leurs dirigeants qu’il y a des ennemis partout. Je pense que la chose la plus importante que nous pouvons faire pour la société hongroise, c’est de se débarrasser de cette peur des autres. Cela ne rend pas la Hongrie plus forte, mais plus faible."

Dire "Stop à Orban"

Au cours de ce congrès, les socialiste hongrois ont présenté leur candidats pour aller siéger au Parlement européen, un enjeu considérable pour le parti, comme l'explique István Ujhelyi, député européen sortant.

"Le message que nous souhaitons porter est de dire “Stop à Orban”. Nous n’en pouvons plus du système qu’il met en place”. Si nous parvenons à motiver les électeurs, alors nous pourrions faire un bon score."

Ils auront fort à faire pour convaincre. Dans les sondages le Fidesz, parti de l’actuel Premier ministre Viktor Orban, est donné largement en tête pour le scrutin du 26 mai.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ursula von der Leyen réélue présidente de la Commission européenne à une large majorité

Ursula Von der Leyen axe son programme sur la défense, le logement et un budget remanié

Une enquête criminelle a été ouverte après un incendie meurtrier à Nice