Un pétrolier détourné par des migrants est arrivé ce jeudi à Malte

Un pétrolier détourné par des migrants est arrivé ce jeudi à Malte
Tous droits réservés REUTERS/Darrin Zammit Lupi
Tous droits réservés REUTERS/Darrin Zammit Lupi
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un navire de 52 mètres a secouru mardi au large de la Libye 108 migrants. Alors qu’il s’approchait de Tripoli pour les débarquer, il a subitement fait demi-tour. La marine maltaise a pu entrer en contact avec le capitaine et finalement escorter le navire vers Malte

PUBLICITÉ

C'est le soulagement pour tout un équipage. Le pétrolier détourné par des migrants au large de la Libye est arrivé ce matin à Malte. Ces navires sont régulièrement réquisitionnés pour secourir des migrants. Depuis que Tripoli prend le relais de Rome pour coordonner ces opérations, les navires doivent reconduire les migrants en Libye, où ils risquent de nouvelles violences.Tous les passagers ont été confiés à la police pour déterminer ce qu'il s'est passé.

Keith Demicolli journaliste de la "Television Malta" était sur place : "Parmi les migrants, il y a des enfants et des familles, qui sont des innocents qui vont être traité comme des demandeurs d'asile. Ces migrants , nous le croyons, vont être poursuivis en justice"

Le navire de 52 mètres avait secouru mardi au large de la Libye 108 migrants. Alors qu’il s’approchait de Tripoli pour les débarquer, il a subitement fait demi-tour. La marine a pu entrer en contact avec le capitaine et finalement escorter le navire vers les côtes. C’est le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini qui a donné l’alerte et ajouté que les passagers n'étaient pas des naufragés mais des pirates. De quoi relancer le débat sur la responsabilité de chaque pays dans la crise migratoire. La semaine dernière, le sous-secrétaire général aux droits de l’Homme de l’ONU a appelé l'UE à revoir son soutien aux garde-côtes libyens.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Grèce, des centaines de migrants tentent de traverser la frontière

Charles Michel : la loi sur "l'influence étrangère" éloigne la Géorgie de l'adhésion à l'UE

Restaurer la crédibilité des systèmes électoraux