La Hongrie condamnée pour violation du droit d'asile

La Hongrie condamnée pour violation du droit d'asile
Tous droits réservés Ujvári Sándor/MTVA - Médiaszolgáltatás-támogató és Vagyonkezelõ Alap
Par Yolaine De Kerchove Dexaerde
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La justice européenne a condamné la Hongrie pour avoir violé le droit d’asile avec la mise en place de "zones de transit".

PUBLICITÉ

La Cour européenne de justice estime que la politique d'asile en vigueur en Hongrie viole le droit européen. Elle condamne Budapest d'avoir empêché des migrants de demander l'asile et en les déplaçant vers des camps de transit.

La Hongrie a fait valoir que la crise migratoire de 2015 lui permettait de passer au-dessus des règles européennes en matière d'asile. Un argument rejeté par le tribunal.

"La Commission va écrire une lettre aux autorités hongroises, afin de s'assurer qu'elles suivent désormais la législation, y compris en ce qui concerne l'accès aux procédures d'asile", a signalé Adalbert Jahnz, porte-parole de la Commission européenne.

En réponse à cette décision, le ministre hongrois de la justice a répondu : "Nous continuerons à protéger les frontières de la Hongrie et de l'Europe et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour empêcher la formation de couloirs internationaux de migrants".

Le gouvernement de Viktor Orban est régulièrement critiqué à Bruxelles pour sa politique d'immigration.

En mai dernier, la Cour européenne de justice avait déjà condamné la Hongrie pour avoir illégalement détenu des demandeurs d'asile, dans des camps près de la frontière avec la Serbie, dans des conditions proches de celles d'une prison.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Hongrie : le parti d'Orban quitte le groupe PPE au parlement européen

Défendre le pluralisme médiatique en Hongrie

Il y a "une normalisation de la détention" des migrants