Aide de l’Union européenne pour les réfugiés en Bosnie-Herzégovine

Aide de l’Union européenne pour les réfugiés en Bosnie-Herzégovine
Tous droits réservés STR/AFP or licensors
Tous droits réservés STR/AFP or licensors
Par Stefan Grobe
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Commission européenne débloque trois millions d’euros pour répondre à l’urgence humanitaire.

PUBLICITÉ

Plus de trois millions d’euros pour aider les réfugiés présents en Bosnie-Herzégovine. L’enveloppe annoncée lundi par la Commission européenne répond à une aide d’urgence. 1 700 personnes sont actuellement sans abri. 

L’institution européenne critique les autorités locales et évoque une '"situation inacceptable" qui aurait pu être évitée si le pays avait agi rapidement. "La Bosnie-Herzégovine devrait agir en pays qui souhaite rejoindre l’Union européenne. La vie de personnes ne peut pas être sacrifiée pour des raisons de politique interne", insiste Peter Stano, porte-parole de la Commission.

Ces fonds supplémentaires s’ajoutent aux 13 millions d’euros d’aide humanitaire déboursés depuis 2018 par l’UE pour aider la Bosnie-Herzégovine à faire face aux arrivées de migrants. Mais pour les experts ces reproches ne sont pas dénués d’intérêt. "Ces critiques européennes sont justifiées mais peu crédibles car les Etats membres poursuivent le même principe (...) c’est-à-dire maltraiter les migrants et faire de la politique sur le dos des réfugiés", explique Gerald Knaus, directeur de European Stability Initiative.

La situation s’est détériorée sur le terrain ces dernières semaines. Dans le camp de Lipa les réfugiés ont refusé l’aide alimentaire pour réclamer de meilleures conditions. Un incendie a détruit les installations laissant les migrants sans abri et sans de quoi se nourrir en plein hiver. La Bosnie-Herzégovine peine à répondre à l’afflux de réfugiés qui passent sur son territoire pour rejoindre l’Union européenne par la Croatie.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Autriche : la coalition écolo-conservatrice fragilisée par l'expulsion d'écolières

Frontex suspend ses opérations en Hongrie

L'Italie vient au secours de l'Open Arms et de ses 265 migrants sauvés des eaux de la Méditerranée