La parole aux citoyens sur le futur de l’UE

La parole aux citoyens sur le futur de l’UE
Tous droits réservés Eric VIDAL/ European Union 2021 - Source : EP
Tous droits réservés Eric VIDAL/ European Union 2021 - Source : EP
Par Grégoire Lory
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La plateforme numérique de la Conférence sur l’avenir de l’Europe est ouverte.

PUBLICITÉ

Après l’accord politique, place à la réalisation pratique. La plateforme numérique de la Conférence sur l’avenir de l’Europe est désormais ouverte aux citoyens. Cet espace est disponible dans les 24 langues officielles de l’UE afin de permettre à toutes et tous de donner leur avis. 

L’eurodéputé et co-président du comité exécutif, Guy Verhofstadt, attend toutes les opinions et les nombreux échanges qui pourront se dérouler grâce à ce nouvel outil. "Il n’y aura pas seulement un débat, il y en aura plusieurs, des centaines, peut-être plus, en même temps", s’enthousiasme l’ancien Premier ministre belge.

Les trois institutions européennes : la Commission, le Parlement et le Conseil se félicitent de ce lancement. Mais certains analystes soulignent tout de même leurs interrogations concernant cet exercice. "Du côté des institutions j'ai l'impression qu'on a peur que sorte de cette conférence une proposition de réforme massive des traités parce qu’évidemment s’il y a une réforme massive des traités il peut y avoir des institutions qui vont gagner ou perdre du pouvoir", juge Olivier Costa, professeur et directeur du département d’Etudes politiques au Collège d’Europe. Il s’attend à voir les institutions se positionner dans une logique traditionnelle de négociation.

Lancé avec un an de retard à cause du covid-19, le calendrier de la conférence s’annonce serré. Les conclusions sont attendues pour le printemps de l’année prochaine. Le temps est donc compté pour participer et indiquer la nouvelle trajectoire du projet européen.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Charles Michel : la loi sur "l'influence étrangère" éloigne la Géorgie de l'adhésion à l'UE

Restaurer la crédibilité des systèmes électoraux

Exclusif : Michel espère que l'attaque israélienne apparente contre l'Iran mettra fin à l'escalade