PUBLICITÉ

Préparation des pilotes et vérification des appareils pour reprendre les vols

Préparation des pilotes et vérification des appareils pour reprendre les vols
Tous droits réservés Francisco Seco/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Francisco Seco/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Christopher PitchersEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le secteur aérien anticipe la reprise pour la saison estivale.

PUBLICITÉ

Depuis le début de la pandémie de covid-19 les avions sont cloués au sol. L'ensemble du secteur est entré dans une forme d'hibernation épidémiologique. Mais avec la vaccination qui s'accélère en Europe et la levée progressive des mesures de restriction, les transporteurs aériens sortent de leur sommeil imposé.

Ils se préparent pour une saison estivale qu'ils espèrent presque normale. Mais la reprise n'est pas aussi simple. Il faut faire passer à chaque appareil des heures de vérifications techniques avant de pouvoir redécoller.

Dans un des hangars de Brussels Airlines, Simon Michaux indique un avion en cours de révision. Ce responsable technique explique que sont effectuées "de nombreuses inspections et vérifications pour nous assurer que l'appareil est sûr pour les opérations. Tous les systèmes sont vérifiés, tous les composants de l'appareil sont inspectés et testés pour vérifier qu'ils respectent les normes", souligne-t-il.

Le secteur n'a pas retrouvé son activité d'avant la pandémie. Mais le rythme s'accélère. A la fin du mois d'avril le trafic aérien européen avait diminué de 62% par rapport à 2019. Toutefois ce chiffre est plus encourageant qu'en 2020 où la quasi-totalité des vols dans l'Union était annulée.

Pour préparer la reprise, les révisions ne sont pas uniquement techniques. Les pilotes doivent eux aussi accumuler des heures. Pour ceux qui restent au sol cela signifie beaucoup de théorie et des entrainements dans les simulateurs qui reproduisent les conditions de vol. "Nous prenons du temps pendant les entrainements, nous notons les progrès, nous les suivons constamment pour être sûr qu'ils répondent aux exigences attendues. Nous ne permettons pas à un pilote de reprendre les lignes s'il n'est pas en mesure de reprendre totalement le vol d'un appareil", insiste Jeremy Rooms, instructeur responsable adjoint chez Brussels Airlines.

A quelques semaines de l'été les transporteurs aériens souhaitent avoir leur flotte au complet et l'ensemble de leurs équipes prêtes pour la belle saison.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le chiffre d'affaires des compagnies aériennes sera en chute de plus de 60% cette année

Crise du secteur aérien : les compagnies américaines annoncent une vague de licenciements

Secteur aérien en Europe : salariés et clients dans l'œil du cyclone du coronavirus