EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Comment Utrecht est devenue un paradis pour cyclistes

Comment Utrecht est devenue un paradis pour cyclistes
Tous droits réservés Meabh McMahon/Euronews
Tous droits réservés Meabh McMahon/Euronews
Par Yolaine De Kerchove Dexaerde
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les rues d'Utrecht, autrefois conçues pour les voitures, font désormais la part belle aux cyclistes. Ce modèle est actuellement présenté à la COP26 à Glasgow. Un exemple à suivre ?

PUBLICITÉ

Qu'ils soient jeunes, vieux, sportifs ou non, les habitants d'Utrecht ont une chose en commun : le vélo.

Les rues, autrefois conçues pour les voitures, font désormais la part belle aux cyclistes. Une infrastructure intelligente donne la priorité aux personnes.

"Faites attention, c'est très fréquenté ici ! Il s'agit en fait d'une sorte d'autoroute pour vélos aux Pays-Bas", avertit Sharon Dijksma, la maire d'Utrecht.

Le plus grand garage à vélos du monde

La ville néerlandaise a récemment dépensé 30 millions et pris 5 ans pour construire le plus grand garage à vélos du monde. Il accueille 12 500 bicyclettes.

Pour la célèbre maire Sharon Dijksma, faire de la ville un cauchemar pour automobilistes et un paradis pour les cyclistes a même été bien accueilli par les habitants. Quant aux personnes handicapées, elles ont un statut spécial.

Sharon Dijksma, maire d'Utrecht : "Nous sommes, en fait, déjà depuis longtemps très enthousiastes à l'idée de changer notre façon de nous comporter. Si vous voyez cela, vous verrez que cela se reflète également au sein du conseil municipal. De nombreux partis qui sont écologistes et favorables au développement durable ont obtenu beaucoup de sièges".

Un exemple à suivre

Bien qu'Utrecht soit pionnière dans le développement du vélo, son action est minoritaire. La question est de savoir comment exporter ce modèle durable dans les villes et villages d'Europe, notamment dans les zones rurales où vit un Européen sur trois.

"En ouvrant la voie, en montrant que c'est possible, que cela rend vos citoyens non seulement plus sains, mais aussi plus heureux. Cela diminue les embouteillages ! Bien que nous ayons quelques embouteillages avec les vélos, nous essayons de donner encore plus d’espace aux vélos, et c'est un processus de plusieurs années. Évidemment, cela ne se fait pas en une journée", ajoute Sharon Dijksma, maire d'Utrecht.

La maire Sharon Dijksma entend continuer à rendre Utrecht plus verte et à investir dans les riverains, pas dans les voitures. Un message écologique qu'elle présentera à la COP26 à Glasgow.

Journaliste • Yolaine De Kerchove Dexaerde

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections européennes : que veulent les électeurs et que promettent les candidats

L’UE doit mieux se préparer pour faire face aux inondations

Révélation : les publicités d'extrême droite pour les élections européennes qui inondent les médias sociaux