EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Un campus néerlandais teste la route solaire

En partenariat avec The European Commission
Smart Regions
Smart Regions Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Aurora Velez
Publié le
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le campus de Geleen aux Pays-Bas comporte deux portions de rue où la chaussée est munie de cellules photovoltaïques spécifiques. Une expérimentation menée dans le cadre du projet européen transfrontalier Rolling Solar.

Dans le cadre d'un projet européen transfrontalier, le campus Brightlands Chemelot de la ville de Geleen aux Pays-Bas dispose d'une particularité routière. La chaussée est équipée sur deux tronçons de rue, de cellules photovoltaïques. Les étudiants du professeur Zeger Vroon, maître de conférences de l'Université Zuyd des Sciences appliquées, relèvent le nombre de véhicules qui passent dessus et contrôlent l'usure de ce revêtement et ses performances dans différentes conditions climatiques. L'équipe veut apporter sa pierre à la transition énergétique qui est au cœur de cette initiative soutenue par l'Union européenne du nom de Rolling Solar.

"Important d'utiliser les bâtiments et infrastructures pour installer des panneaux photovoltaïques"

"Aujourd'hui, on est au début de la transition énergétique aux Pays-Bas avec environ 5 gigawatts produits par les énergies renouvelables," reconnaît Zeger Vroon avant de préciser : "On doit atteindre 250 gigawatts en 2050 avec environ 20% issus d'équipements photovoltaïques intégrés aux infrastructures. Donc une quantité énorme devra provenir des routes solaires," assure-t-il.

"Nous sommes aux Pays-Bas, un pays très peuplé et on ne peut pas utiliser beaucoup de terres pour installer des panneaux photovoltaïques, donc c'est important de les placer sur des bâtiments et des infrastructures," fait-il ensuite remarquer.

euronews
Giel Embregts emprunte la portion de route solaireeuronews

"Être utile aux prochaines générations"

L'un de ses étudiants Giel Embregts l'emprunte à vélo : "La chaussée a l'air classique, mais en réalité, ses propriétés sont différentes de celle des routes normales," dit-il. "Pour moi, c'est important de travailler sur ce concept de route solaire parce que j'aime être innovant et faire quelque chose d'utile pour les prochaines générations et c'est tout le sens de cette route solaire," se félicite-t-il.

Journaliste • Aurora Velez

Partager cet article