Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le Danube, un joyau naturel à gérer durablement et à partager

Par Cyril Fourneris
euronews_icons_loading
Smart Regions
Smart Regions   -   Tous droits réservés  euronews

Comme de nombreuses rivières modifiées par l'homme, le Danube fait face à plusieurs défis environnementaux comme la sédimentation et l'érosion. À la frontière austro-slovaque, des scientifiques impliqués dans le projet DREAM soutenu par la politique européenne de cohésion veulent trouver des solutions.

Katarina Holubova de l'Institut de recherche sur l'eau à Bratislava participe à cette initiative. "Chaque intervention dans le système fluvial entraîne des changements : depuis que les rivières ne sont plus libres d'aller où elles veulent, mais que leur cours est régulé sous l'effet des barrages et d'autres structures d'ingénierie, leur forme et leur comportement ont changé," explique-t-elle. "Donc pour comprendre ce qui se passe dans le fleuve, il faut comprendre la dynamique du courant et le transport des sédiments car ils ont été modifiés," ajoute-t-elle.

"Le fleuve commence à se dégrader lentement"

Christine Sindelar dirige le laboratoire d'hydraulique de l'Université des ressources naturelles et des sciences de la vie de Vienne (BOKU). "Quand nous avons commencé à construire nos centrales hydroélectriques, nos obstacles sur le fleuve, nous n'étions pas conscients des problèmes de sédiments," admet-elle. "Il y a quelques décennies, nous avons soudain réalisé que nous avions un énorme problème dans les réservoirs, avec trop de sédiments," poursuit-elle. "Mais plus en aval, ces sédiments manquent et le fleuve commence à se dégrader lentement, mais de manière régulière," déplore-t-elle.

Le Danube de sa source à son embouchure

Vers une nouvelle gestion des sédiments

Le projet DREAM vise à mieux comprendre les phénomènes qui se jouent dans les eaux du Danube. Katarina Holubova est optimiste quant à sa portée. "Les résultats de notre projet peuvent contribuer à améliorer les choses," estime-t-elle, "car nous serons en mesure de proposer une gestion des sédiments qui est nécessaire non seulement pour améliorer la navigation et toutes les utilisations de l'eau en lien avec le Danube, mais aussi les aspects environnementaux qui sont très importants."

Journaliste • Cyril Fourneris