This content is not available in your region

Les dirigeants de l’Otan lancent un avertissement à la Russie

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Les dirigeants de l’Otan lancent un avertissement à la Russie
Tous droits réservés  Michael Kappeler/AP

Le président américain est en Europe pour pousser ses partenaires à prendre des mesures plus sévères contre la Russie. Première étape de son périple : l'Otan. Les dirigeants de l'Alliance demandent une nouvelle fois à Moscou de mettre un terme à l'invasion de l'Ukraine.

Les Alliés vont déployer quatre nouveaux groupements tactiques sur le flanc est de l'Alliance. L'Otan va aussi envoyer aux autorités ukrainiennes du matériel pour faire face à une éventuelle attaque chimique ou biologique.

"N'importe quel usage d'armes chimiques changerait totalement la nature du conflit. Il s'agirait d'une violation flagrante du droit international (…) cela toucherait le peuple ukrainien mais il y aurait aussi le risque d'avoir un effet direct sur les citoyens qui vivent dans des pays de l'Otan", explique le secrétaire général de l’Alliance Jens Stoltenberg.

Le président ukrainien est intervenu en visioconférence au sommet extraordinaire de l’Otan. Volodymyr Zelensky souhaite obtenir 1% des avions et des tanks de l'Otan. Le dirigeant ukrainien accuse par ailleurs Moscou d'utiliser des bombes incendiaires.

Olivier Matthys/AP
Le secrétaire général de l'Otan Jens StoltenbergOlivier Matthys/AP

"Il y a eu ce matin des bombes au phosphore. Des bombes russes au phosphore. Des adultes ont à nouveau été tués et des enfants ont à nouveau été tués", assure le dirigeant ukrainien.

L'Otan se tourne aussi vers la Chine. L'Alliance demande à Pékin de prendre ses responsabilités à l'égard de la communauté internationale et de ne pas soutenir l'effort de guerre de la Russie.