This content is not available in your region

6,4 milliards d'euros pour soutenir le peuple syrien et les pays accueillant des réfugiés syriens

Access to the comments Discussion
Par Alberto De Filippis  & Yolaine de Kerchove (traduction)
euronews_icons_loading
Josep Borrell, le Haut représentant de l'UE
Josep Borrell, le Haut représentant de l'UE   -   Tous droits réservés  Olivier Matthys/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

**6,4 milliards d'**euros, 'est le montant que la communauté internationale a réussi à collecter, afin d'assurer un soutien international continu au peuple syrien et aux pays accueillant des réfugiés. L'Union européenne y contribue à hauteur de 4,8 milliard d'euros.

Bruxelles a accueilli la sixième conférence de Bruxelles sur le thème "Soutenir l'avenir de la Syrie et de la région". Un conflit qui perdure depuis 2011. C'est "un devoir moral face à une catastrophe humanitaire sans précédent", comme l'explique le Haut représentant de l'UE, Josep Borrell.

90% des Syriens qui vivent en Syrie, vivent dans la pauvreté. 90%, cela signifie presque tout le monde, sauf Assad et sa clique. Mais le peuple syrien vit à 90% dans la pauvreté, 60% souffre d'insécurité alimentaire et souvent ils ne savent pas ce qu'ils vont manger.
Josep Borrell
Haut représentant de l'UE

Au total, 55 pays ont participé à la conférence. Mais selon les activistes, une partie de l'argent promis les années précédentes n'est toujours pas parvenue aux Syriens.

"L'aide a amélioré les conditions ou a contribué à améliorer la situation sous de multiples aspects, mais elle a également contribué à des schémas dangereux sur le terrain. Nous avons vu l'aide contribuer aux violations des droits de l'homme, à l'enracinement des divisions existantes, elle a également fait partie de l'économie de conflit d'une manière ou d'une autre parce qu'elle a fait l'objet de détournements et d'une mauvaise utilisation par certains acteurs sur le terrain. ", témoigne Sawsan Abou Zainedin de Syria Resource Group.

Le haut représentant de l'UE Josep Borrell a promis de travailler avec des partenaires responsables.

En revanche, la Russie n'a pas été invitée à la conférence des donateurs. Selon l'Union européenne et compte tenu de la situation en Ukraine, le rôle de Moscou n'a pas été jusqu'à présent celui d'un artisan de la paix.

Journaliste • Alberto De Filippis

Video editor • Vassilis Glynos