PUBLICITÉ

"Oui, l'Ukraine mérite une perspective européenne"

La présidente de la Commission européenne propose d'accorder à l'Ukraine le statut de candidat à l'adhésion
La présidente de la Commission européenne propose d'accorder à l'Ukraine le statut de candidat à l'adhésion Tous droits réservés Geert Vanden Wijngaert/AP
Tous droits réservés Geert Vanden Wijngaert/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Commission européenne recommande d'accorder à l'Ukraine le statut de candidat à l'adhésion à l'UE.

PUBLICITÉ

Habillée aux couleurs de l'Ukraine. C'est dans une tenue jaune et bleue que la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé vendredi qu'elle recommandait d'accorder le statut de candidat à Kiyv.

Cette annonce est la première étape d'un très long processus qui pourrait amener le pays à rejoindre le projet européen.

"Oui, l'Ukraine mérite une perspective européenne. Oui, l'Ukraine devrait être accueillie comme un pays candidat ", insiste la responsable allemande.

Mais la présidente de la Commission souligne que des efforts importants restent à faire. Le processus "se déroule selon des règles et les progrès dépendent donc entièrement de l'Ukraine. C'est l'Ukraine qui a son avenir entre ses mains", ajoute-t-elle.

Il ne s'agit toutefois que d'une recommandation de la Commission. La décision revient aux Etats membres. Mais cette annonce envoie tout de même un message fort aux citoyens ukrainiens et souligne l'importance de leur combat face à la Russie.

Pour rejoindre l'UE, Kyiv devra remplir un certain nombre de conditions, comme par exemple, le respect de l'Etat de droit, la réforme du système judiciaire et le renforcement de la lutte contre la corruption. Pour certains experts, cela pourrait permettre à l'Ukraine de dépasser certaines difficultés.

"Le statut de candidat renforcera la nécessité pour le gouvernement de réaliser ces très importantes réformes, qui sont attendues par le peuple ukrainien", estime Marie Dumoulin du European Council on Foreign Relations.

Cette recommandation intervient au lendemain d'un déplacement en Ukraine des dirigeants français, allemand et italien. Lors de cette visite, les trois chefs d'Etat et de gouvernement ont répété qu'ils étaient prêts à soutenir la démarche ukrainienne. Mais pour se rapprocher de l'UE, Kyiv devra obtenir la semaine prochaine lors du sommet européen le soutien de tous les pays membres.

La Commission recommande aussi d'accorder le statut de candidat à la Moldavie et à la Géorgie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Rare déplacement de Volodymyr Zelenksy dans le sud de l'Ukraine

Après la demande de candidature d’adhésion à l’UE, quelles sont les difficultés pour l’Ukraine ?

L’adhésion de la Moldavie à l’UE, "le plan stratégique le plus important" depuis son indépendance