EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

La précarité énergétique en Espagne accentuée par l’inflation et la canicule

Payer les factures énergétiques devient de plus en plus problématique
Payer les factures énergétiques devient de plus en plus problématique Tous droits réservés AP Photo/Manu Fernandez
Tous droits réservés AP Photo/Manu Fernandez
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les personnes en situation de précarité énergétique connaissent toujours plus de difficultés pour payer leurs factures.

PUBLICITÉ

A cause de l’inflation galopante, de plus en plus de foyers ne parviennent pas à régler leur facture énergétique. En pleine vague de chaleur et la nécessité de rafraîchir les logements, l’équation est encore plus difficile à résoudre.

Monica Guiteras Blaya travaille à Barcelone pour Enginyeria Sense Fronteres (Ingénieurs sans frontières Catalogne) afin d’aider les personnes vulnérables à obtenir des informations sur la manière de réduire leur facture énergétique.

"C'est une situation très difficile pour les familles et les ménages en général", explique Guiteras Blaya à Euronews.

"Mais pour ceux qui sont en situation de pauvreté énergétique, elle (la situation) s'est considérablement aggravée car le manque de stabilité rend très difficile pour les familles d'organiser (leurs dépenses quotidiennes)", ajoute-t-elle.

L'inflation dans la zone euro a atteint le mois dernier un nouveau record de 8,6 %, principalement en raison des prix de l'énergie, selon Eurostat.

En Espagne, il ne s'agit pas seulement de chauffer les maisons pendant l'hiver, mais aussi de faire face à la canicule dans un contexte de crise climatique.

"Nous parlons de personnes qui ne peuvent même pas laisser tourner les ventilateurs toute la journée", souligne Guiteras Blaya. Elle organise des rencontres pour permettre aux personnes en situation de pauvreté énergétique d'obtenir des informations et de trouver des solutions.

Selon elle, le plafonnement du prix du gaz n'est pas suffisant et des changements plus structurels sont nécessaires pour épargner les ménages de la volatilité du marché.

"L'énergie, selon nous, est un droit humain", insiste Guiteras Blaya.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouveau record de l’inflation dans la zone euro à 8,9%

À Paris, la Seine permet de refroidir le Louvre, et d'éviter d'abuser des climatiseurs

Viktor Orbán en visite à Berlin sans fanfare