L'Europe impactée par plusieurs vagues de chaleur : les explications d'un scientifique

Un coureur profite des heures moins chaudes pour s'entraîner
Un coureur profite des heures moins chaudes pour s'entraîner Tous droits réservés AP Photo/Michael Probst
Par Alice Tidey
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Europe a été particulièrement impactée par plusieurs vagues de chaleur. Pourquoi? Les Européens doivent-ils s'attendre à en vivre des plus extrêmes et plus fréquemment ? Un scientifique livre des éléments de réponse

PUBLICITÉ

Les Européens ont fait face à de multiples vagues de chaleur l'été dernier, avec des conditions de sécheresse historiques dans plusieurs régions.

Selon Kai Kornhuber, climatologue à l'Observatoire de la Terre Lamont-Doherty, les vagues de chaleur augmentent dans le monde entier, conséquence directe du réchauffement climatique dû aux émissions anthropiques de gaz à effet de serre. Et l'Europe est particulièrement touchée avec une tendance à l'amplification des vagues de chaleur qui est 3 à 4 fois plus importante que dans le reste des latitudes moyennes.

D'après ce scientifique, ces pairs mettent en garde depuis des années contre les vagues de chaleur extrême. C'est l'un des risques climatiques les plus évidents, celui qui est directement imputable aux émissions de gaz à effet de serre et aux activités humaines. Les vagues de chaleur actuelles dépassent en effet les prévisions des modèles climatiques et montrent qu'il pourrait y avoir des interconnexions spécifiques et des modèles sous-estimés.

Toujours d'après Kai Kornhuber, si on fait l'expérience de vagues de chaleur extrême, cela ne devrait pas nous mettre en garde face à ce que nous devrions attendre dans le futur. Il faut s'attendre à des vagues de chaleur encore plus extrêmes et plus fréquentes si les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas diminuées.

Explications dans la vidéo ci-dessus.

Journaliste • Laura Vandormael

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Il fait très (trop) chaud à la Feria d'avril de Séville

Vague de chaleur anormalement précoce en Espagne, au Portugal et en France

Il y a "une normalisation de la détention" des migrants