PUBLICITÉ

Ouvrir l'espace Schengen à la Bulgarie, la Croatie et la Roumanie

Conférence de presse de la Commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson
Conférence de presse de la Commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson Tous droits réservés EC - Audiovisual Service
Tous droits réservés EC - Audiovisual Service
Par Christopher PitchersEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Commission européenne estime que les trois pays, membres de l’UE, remplissent tous les critères pour adhérer à la zone de libre circulation des personnes en Europe.

PUBLICITÉ

La Bulgarie, la Croatie et la Roumanie sont prêtes pour rejoindre l'espace Schengen. La Commission européenne souligne dans une communication présentée mercredi que les trois pays membres de l’UE remplissent tous les critères pour accéder à la zone de libre circulation des personnes en Europe.

La Commissaire européenne en charge des Affaires intérieures souligne d’ailleurs l’engagement de Sofia et Bucarest dans ce dossier.

"La Bulgarie et la Roumanie ont invité la Commission pour une mission volontaire de vérification, avec 17 Etats membres et nos agences", rappelle Ylva Johansson.

"Ils ont vraiment progressé dans la façon dont ils traitent et dont ils respectent leurs critères Schengen", ajoute-t-elle.

Ces domaines concernent principalement le renforcement des contrôles aux frontières et une meilleure coopération policière internationale.

Mais des inquiétudes demeurent. Certains Etats, dont les Pays-Bas, émettent des réserves en matière de sécurité et de crime organisé.

Des questions se posent aussi sur les enjeux migratoires. Les trois candidats sont situés sur la route des Balkans empruntée par les demandeurs d'asile qui tentent de rejoindre l'Union européenne.

Pour la Commissaire en charge des Affaires intérieures ce n'est pas un problème.

"Il est clair que d'avoir ces trois pays hors de l'espace Schengen n'a pas réglé le problème. A-t-il permis de faire face au nombre croissant d'arrivées irrégulières via les routes des Balkans occidentaux ? Des mesures sont-elles nécessaires ? C'est là que nous avons tendu la main aux partenaires des Balkans occidentaux pour qu'ils s'alignent sur notre politique en matière de visas", souligne Ylva Johansson.

La décision définitive doit être prise le mois prochain par les Etats membres, à l'unanimité. L'espace Schengen compte 22 pays membres de l'UE ainsi que 4 pays européens associés : la Norvège, l’Islande, la Suisse et le Liechtenstein. Il représente 420 millions d'habitants, soit la plus grande zone au monde de libre circulation des personnes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Incidents aux frontières : la Bulgarie est-elle prête à rejoindre l'espace Schengen ?

La Croatie passe à l’euro et rejoint l’espace Schengen

Laissés à la porte de Schengen, Bulgares et Roumains font part de leur frustration