EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

UE-Ukraine : 2022, l'année du rapprochement

Un soldat ukrainien près de Bakhmout, le 6 décembre 2022.
Un soldat ukrainien près de Bakhmout, le 6 décembre 2022. Tous droits réservés LIBKOS/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés LIBKOS/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Par Stefan GrobeEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Avec la survenue de la guerre menée par Moscou à l'Ukraine, les 27 ont dû afficher leur soutien à Kyiv. Depuis juin, le pays est devenu officiellement candidat à l'adhésion à l'UE.

PUBLICITÉ

24 février 2022, alors que le monde s'interroge depuis des mois sur les intentions de Moscou, la Russie attaque finalement l'Ukraine. Commence alors une période qui bouleverse les politiques de l'Union européenne en matière de diplomatie, d'économie, d'énergie et naturellement envers la Russie.

Le soir même, l'UE décide de punir durement Moscou. "Nous allons affaiblir la base économique de la Russie et sa capacité à se moderniser", a prévenu Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne.

Au fil du temps, l'UE adopte huit séries de sanctions, qui culminent par un embargo sur le pétrole russe. L'objectif : rendre l'Europe moins dépendante, un processus toujours en cours.

Pendant ce temps, l'Europe connaît une vague de solidarité avec les réfugiés ukrainiens. Selon le Haut Commissariat aux réfugiés, cinq millions d'entre eux trouvent refuge sur le territoire des 27 depuis le début de la guerre. Ils bénéficient d'un statut spécial de résident qui leur permet de travailler et de recevoir des aides.

"L'Ukraine est l'une des nôtres"

Au fil des mois, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, devient une voix infatigable pour rallier les soutiens. Il plaide sa cause devant les Assemblées du monde entier, à commencer par le Parlement européen.

Au micro d'Euronews, Ursula von der Leyen ouvre le débat sur l'adhésion de l'Ukraine à l'UE. "L'Ukraine fait partie de nous, elle est l'une des nôtres, et nous voulons qu'elle soient intégrée".

Tout au long du printemps, les dirigeants européens se rendent en Ukraine pour promettre un soutien politique, militaire et financier... et constater les dégâts. Une dynamique diplomatique se met en place pour rapprocher l'Ukraine de l'Union européenne. 

Fin juin, le pays devient officiellement candidat à l'adhésion à l'UE, en compagnie d'un autre pays stratégique sur la route de la Russie : la Moldavie. "C'est une perspective européenne que nous reconnaissons à l'Ukraine, la Moldavie et la Géorgie (...) donc ce statut de candidat à l'adhésion à l'Union européenne", a ainsi estimé Emmanuel Macron, le président français.

Vladimir Poutine devant la justice

Mais cela n'arrête pas la guerre et les agressions russes, au contraire. Les bombardements contre les installations énergétiques ukrainiennes se multiplient. Et l'UE se dit déterminée à demander des comptes à Moscou et traduire Vladimir Poutine en justice.

"Nous proposons de mettre en place un tribunal spécial soutenu par les Nations unies pour enquêter et poursuivre le crime d'agression de la Russie", a jugé Ursula von der Leyen.

Selon divers bilans, le conflit a déjà fait plusieurs dizaines de milliers de morts parmi les combattants et les civils. Les pourparlers de paix sont aujourd'hui complètement à l'arrêt. 2023 pourrait bien encore être marquée par la souffrance du peuple ukrainien.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Je ne sais pas comment nous allons survivre à cet hiver" : le redressement de l'Ukraine passe par l'énergie

Sommet en Suisse : l'intégrité territoriale de l'Ukraine doit être la base de tout accord de paix

La police allemande tire sur un homme armé d'une hache dans une ville-hôte d'Euro 2024