EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

UE : les dommages causés par les incendies ont coûté 2 milliards d'euros en 2022

Un pompier en action à Gouveia, dans la chaîne de montagnes Serra da Estrela, au Portugal, le 18 août 2022.
Un pompier en action à Gouveia, dans la chaîne de montagnes Serra da Estrela, au Portugal, le 18 août 2022. Tous droits réservés AP Photo/Joao Henriques
Tous droits réservés AP Photo/Joao Henriques
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les dommages causés par les incendies de forêt ont coûté 2 milliards d'euros l'année dernière, selon le commissaire européen à la Gestion des crises Janez Lenarčič.

PUBLICITÉ

L'Union européenne doit stimuler les investissements dans la prévention des incendies de forêt alors que la saison des feux de forêt s'allonge et s'étend géographiquement, a exhorté Janez Lenarčič cette semaine.

"Selon l'étude de la Banque mondiale qui a été réalisée en collaboration avec la Commission européenne, 1 euro investi dans la prévention des incendies de forêt permet d'économiser 2 euros de dommages", a déclaré ce mardi à la presse le commissaire européen à la Gestion des crises.

Il a ajouté que les dommages infligés par les incendies de forêt en 2022 sont estimés à "au moins 2 milliards d'euros".

L'année dernière a été la deuxième pire année en termes de surfaces brûlées depuis le début des relevés en 2006, avec au moins 800 000 hectares brûlés dans l'ensemble de l'UE.

Les incendies ont été alimentés par des vagues de chaleur plus longues et plus répétées et par une grave sécheresse qui a touché la majeure partie du continent, phénomènes imputés au changement climatique.

S'exprimant depuis Lisbonne, où les ministres des 27 États membres se sont réunis à l'occasion de l'atelier annuel "enseignements tirés" pour discuter de la dernière saison des incendies et de la manière de renforcer la résilience, Janez Lenarčič a déclaré que "même les États membres les mieux équipés, les mieux préparés ont demandé de l'aide" en 2022.

Les États membres de l'UE peuvent demander de l'aide par l'intermédiaire du Centre de coordination des réactions d'urgence (ERCC). Ce centre, qui fait partie du mécanisme de protection civile de l'UE, peut être activé par les autorités nationales lorsque leurs propres ressources d'urgence sont dépassées par une catastrophe.

En 2022, l'ERCC disposait d'une capacité de réserve, appelée rescEU.), de 12 avions de lutte contre les incendies et d'un hélicoptère. Ces appareils sont en fait prêtés par les États membres, mais la Commission couvre leurs coûts de fonctionnement lorsqu'ils sont envoyés par l'ERCC.

Entre-temps, des centaines de pompiers ont été prépositionnés à travers la Grèce pendant les mois d'été, une mesure pilote adoptée lors des précédents ateliers annuels "enseignements tirés" à la suite des incendies apocalyptiques qui ont ravagé le pays en 2021.

"L'été dernier, cette réserve européenne a ponctuellement été épuisée. Nous n'avions donc plus de capacité de réserve au niveau européen pour aider les pays qui étaient touchés", a déclaré Janez Lenarčič mardi.

Il a ajouté que cela est en partie dû au fait que les feux de forêt commencent désormais plus tôt et se terminent plus tard, ainsi qu'au fait que incendies de forêt touchent désormais de plus en plus de pays, même ceux qui, contrairement aux pays méditerranéens, n'étaient auparavant pas traditionnellement touchés.

La Commission a déjà annoncé de nouvelles mesures, dont le doublement de la capacité du rescEU dès 2023. Elle a également présenté un plan d'action pour la prévention des incendies de forêt qui vise à accroître le financement des actions de prévention des incendies de forêt.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

France : un incendie parcourt 110 hectares de végétation dans les Bouches-du-Rhône

Incendies géants été 2022 : faire renaître les forêts françaises de leurs cendres

France : dans l’enfer des incendies, la solidarité entre villageois