Un ruban jaune pour soutenir l’Ukraine occupée

Exposition à Bruxelles pour mettre en avant le mouvement du Ruban jaune
Exposition à Bruxelles pour mettre en avant le mouvement du Ruban jaune Tous droits réservés ROS/ROS
Tous droits réservés ROS/ROS
Par Sandor Zsiros
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une exposition à Bruxelles est consacrée à ce mouvement civil qui vient en aide aux Ukrainiens qui vivent sous le contrôle des forces russes.

PUBLICITÉ

"Kherson c’est l’Ukraine". Ce tag est apparu sur une barrière de la ville sous l’occupation des forces russes. Ce ruban jaune ainsi dessiné est vite devenu le symbole de la résistance civile en Ukraine dans les territoires occupés par Moscou.

Les militants du mouvement le Ruban jaune sont venus à Bruxelles pour lancer une exposition consacrée à leur engagement pour venir en aide aux Ukrainiens.

"Le Ruban jaune est un mouvement de résistance dans les territoires occupés, un mouvement de résistance pacifique", explique Valeria.

"Le Ruban Jaune mène une campagne d'information sur les problèmes dans les territoires occupés, tels que les passeports et la mobilisation des troupes russes", ajoute-t-elle.

Le mouvement compte désormais plus de 8 000 membres. Ils essayent de venir en aide à ceux qui vivent sous le contrôle russe par la transmission d’informations. Le port de ce signe permet aussi de montrer que le pays ne les oublie pas.

"Nous avons besoin de plus de soutien financier pour le peuple ukrainien, y compris pour les représentants de la société civile. Il faut leur donner une chance d'obtenir plus de canaux de communication et d'étendre leur action dans ces territoires qui sont encore inaccessibles pour Kiyv. Mais vous savez, la solidarité et le soutien politique sont parfois plus importants que le soutien financier", souligne l’eurodéputé Petras Auštrevičius.

Le message de l’exposition est simple, l’Ukraine ne compte pas subir l’occupation. Le Ruban jaune espère qu’après la libération des régions occupées, la vie reprendra progressivement une forme de normalité.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des Patriots pour l'Ukraine : les appels se multiplient pour que les pays de l'UE fournissent des systèmes de défense aérienne

Le Parlement européen "prêt" à répondre aux demandes de levée de l'immunité des eurodéputés dans l'enquête sur l'influence russe, selon Metsola

Les pays de l'UE acceptent d'imposer de nouvelles sanctions à l'Iran pour réduire la production de drones et de missiles