L’appel à l’aide auprès de l’UE de familles d’otages israéliens

Un mur de photos, à Tel Aviv, des personnes disparues ou enlevées lors de l'attaque menée par le Hamas
Un mur de photos, à Tel Aviv, des personnes disparues ou enlevées lors de l'attaque menée par le Hamas Tous droits réservés Petros Giannakouris/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Maria Psara
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Cinq familles israéliennes se sont rendues mercredi au Parlement européen pour témoigner leur détresse après l’enlèvement de leurs proches lors de l’attaque menée en octobre par le Hamas.

PUBLICITÉ

Cela fait plus d'un mois que 245 personnes sont retenues en otage par le Hamas. Shai Wenkert fait partie des familles concernées. Il s'est rendu mercredi au Parlement européen pour demander à l'UE d'aider à leur libération.

Il montre des photos de son fils, Omer, menotté, des armes pointées sur lui.

"Mon fils a 22 ans, c'est un très beau garçon. Il est seulement allé à une fête, au festival Nova, d'abord pour célébrer le bonheur, la liberté et l'amour", interpelle Shai Wenkert.

Quatre autres familles ont fait le déplacement à Bruxelles pour demander aux 27 d'utiliser tout leur poids politique pour les libérer.

Yoni Asher est inquiet pour sa femme et ses deux filles détenues par le Hamas. Sa belle-mère, a également été enlevée, mais elle a été tuée par les assaillants. Il explique pourquoi il a voulu se présenter au Parlement européen.

"Je n'avais rien d'autre à faire que de m'effondrer sur le sol. Mais il n'y a pas si longtemps, j'ai décidé que c'était soit se battre pour la vie de ma famille, soit mourir. Je n'ai donc pas deux choix. Je n'ai qu'un seul choix", précise-t-il.

Shai Wenkert et Yoni Asher soutiennent tous deux la réponse du gouvernement israélien dans la bande de Gaza. Mais d'autres familles demandent à l'Etat hébreu d'entamer des négociations avec le Hamas.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les combats au sol font rage dans et autour de la ville de Gaza : 130 tunnels ont été détruits

Faire le lien entre vulnérabilité climatique et risque de conflit

L'Espagnole Nadia Calviño remporte la course pour diriger la Banque européenne d'investissement