EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Nouvelle attaque au couteau à Mannheim : un député d'extrême droite blessé

Mannheim, site d'une deuxième attaque au couteau en quelques jours
Mannheim, site d'une deuxième attaque au couteau en quelques jours Tous droits réservés Rene Priebe/(c) Copyright 2024, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten
Tous droits réservés Rene Priebe/(c) Copyright 2024, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten
Par euronews avec AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une nouvelle attaque au couteau a eu lieu mardi soir à Mannheim, quelques jours après une autre attaque à l'issue de laquelle un policier avait été tué. Cette fois, c'est un député d'extrême droite qui a été blessé.

PUBLICITÉ

Un membre d'un parti d'extrême droite allemand AfD a été poignardé et blessé mardi soir dans la ville de Mannheim, dans le sud-ouest du pays, a rapporté mercredi l'agence de presse allemande DPA.

La victime, un candidat du parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne, aurait surpris quelqu'un en train d'essayer de déchirer une affiche électorale. Lorsqu'il a affronté cette personne, il aurait été attaqué avec un couteau, plus précisément un cutter, selon son entourage.

Le candidat serait toujours hospitalisé avec des coupures ne mettant pas sa vie en danger, selon DPA. Le candidat, qui faisait campagne pour les élections locales dimanche, n'a pas été identifié.

La police de Mannheim a déclaré qu'elle donnerait plus de détails ultérieurement.

Vendredi dernier, une autre attaque avait été enregistrée dans cette même ville. Un Afghan de 25 ans a poignardé plusieurs membres d'un groupe qui se décrit comme opposant à « l'islam politique ». Un policier est mort des suites de ses blessures après cette attaque.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un militant d'extrême droite parmi les six blessés lors d'une attaque au couteau à Mannheim

Viktor Orbán en visite à Berlin sans fanfare

Viktor Orbán accuse Manfred Weber, du Parti populaire européen, d'être "anti-hongrois"