EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le nouveau ministre des affaires étrangères britannique, en visite dans l'UE

David Lammy lors d'une manifestation de soutien à L'Ukraine
David Lammy lors d'une manifestation de soutien à L'Ukraine Tous droits réservés David Cliff/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés David Cliff/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Jean-Philippe Liabot
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le rapprochement post brexit avec les pays européens a débuté pour le nouveau gouvernement travailliste, mais pas question de revenir en arrière.

PUBLICITÉ

David Lammy s'est rendu en Pologne et en Suède ce dimanche.

Il a été reçu chaleureusement par son homologue polonais Radoslaw Sikorski.

La veille, le nouveau chef de la diplomatie britannique s'était rendu en Allemagne, où il avait rencontré la ministre allemande des affaires étrangères, Annalena Baerbock.

Cette dernière a déclaré sur X peu après, que le Royaume-Uni était "un élément indispensable de l'Europe, et qu'ils travaillaient avec le gouvernement britannique pour voir comment il pourrait se rapprocher de l'Union européenne."

Ce premier voyage à l'étranger vise à renforcer les relations avec les pays de l'Union européenne.

Une nouvelle approche pour les relations avec l'UE ?

David Lammy a pris ses fonctions après la victoire écrasante du parti travailliste aux élections législatives et l'accession de Keir Starmer au poste de Premier ministre.

Pas question pour ce dernier, de réintégrer le marché unique de l'Union Européenne après le vote des électeurs britanniques pour le Brexit en 2016, mais David Lammy a déclaré néanmoins qu'il y a "beaucoup de choses que le Royaume Uni peut faire avec l'UE à l'avenir."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le gouvernement travailliste britannique va-t-il assouplir les règles du Brexit ?

Royaume-Uni : les travaillistes largement en tête des législatives (sondage sortie des urnes)

Brexit : le vent a tourné, une majorité de Britanniques estiment que "c'était une erreur"