EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Roumanie : vers une loi plus stricte après l'agression meurtrière d'un ours

La Roumanie abrite environ 8 000 ours bruns, selon les chiffres du gouvernement.
La Roumanie abrite environ 8 000 ours bruns, selon les chiffres du gouvernement. Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La mort dramatique d'une randonneuse de 19 ans tué par un ours brun en Roumanie, l'un des pays les plus riches en forêts de l'Union européenne, a incité les responsables politiques à agir.

PUBLICITÉ

La mort dramatique d'une randonneuse de 19 ans tué par un ours brun en Roumanie, l'un des pays les plus riches en forêts de l'Union européenne, a incité les responsables politiques à agir.

Le Premier ministre roumain a demandé la tenue d'une session parlementaire extraordinaire à Bucarest afin de mettre en place des mesures d'intervention, telles que l'abattage des ours agressifs. 

Le Premier ministre roumain, Marcel Ciolacu, s'est exprimé : "Il y a une surpopulation dans certaines zones, ils n'ont pas assez de nourriture et c'est pour cela qu'ils descendent. J'ai également parlé au président de la Chambre, car une telle mesure ne peut être prise que par le Parlement. Après les discussions, nous demanderons une réunion extraordinaire du Parlement pour l'adopter."

La Roumanie abrite environ 8 000 ours bruns, selon les chiffres du gouvernement. 

Mais à mesure que leur population augmente, les autorités s'inquiètent de plus en plus de la présence de ces animaux hors des fôrets.

Le Président roumain, Klaus Iohannis, s'est quant à lui exprimé en marge du 75e sommet de l'OTAN à Washington "Il est évident que nous avons trop d'ours, trop d'incidents où des personnes sont blessées ou tuées, cela ne peut pas continuer ainsi. Je ne suis ni chasseur, ni spécialiste dans ce domaine, mais nous en avons suffisamment et il convient de trouver une solution législative qui, bien sûr, respecte les règles européennes, mais aussi la vie des gens, car nous ne pouvons pas protéger les animaux au détriment des gens."

L'abattage des ours bruns est interdit par la législation européenne et les associations de défense des animaux se sont également mobilisées contre les mesures d'abattage proposées. 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Commission européenne boycotte la présidence hongroise en raison des voyages d'Orbán à Moscou et à Pékin

Élections françaises : le NFP va-t-il enfin se mettre d'accord sur un Premier ministre ?

L'équipe d'Espagne de football, championne d'Europe, est arrivée à Madrid