EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Le skateboard volant, c'est maintenant

Le skateboard volant, c'est maintenant
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'engin vient de nouveau d'être testé à Barcelone. Digne de l'overboard de Marty McFly dans "Retour vers le Futur".

PUBLICITÉ

Vous connaissez sans doute le Jet-pack ou le Flyboard à eau (une machine volante éjectant deux jets d’eau sous pression par un jet-ski).

Mais connaissiez-vous le Flyboard à moteur?

Cette machine a été conçue par l’entreprise de Franky Zapata.
L’ex-champion de France de jet-ski vient de re-tester son nouveau bébé dans le vieux port de Barcelone : une sorte de drone autonome, capable de transporter un homme.
Un engin incroyable digne de l’overboard de Marty McFly (dans Retour vers le Futur).

Et ça marche…

Quand l'overboard de Marty McFly fait des bébés avec le Flyboard de Franky Zapata https://t.co/AFDUtdtFtIpic.twitter.com/ZzasGE0QUg

— Tracks (@tracks_ARTE) 25 mai 2016

Ce prototype serait capable de monter jusqu‘à 3000 mètres et d’atteindre les 150 km/heure grâce à des turbo-réacteurs et un sytème de stabilisation électronique.

Interrogé, Zapata explique que le maniement de l’engin reste assez simple et dépend du centre de gravité du pilote. “Ca paraît compliqué mais en réalité on fait la même chose chaque jour en marchant. C’est extrêmement intuitif.”

S’il fait rêver les passionnés de science-fiction ce skateboard volant pose de nombreux problèmes de sécurité…
En cas de panne du moteur ou de carburant la chute de l’engin pourrait être catastrophique. D’autant qu’il est totalement dépendant de la propulsion qu’il produit.

Si Franky Zapata rêve de chevaucher les nuages avec son Flyboard. Il en est encore loin. Et même s’il reconnaît avoir déjà connu quelques frayeurs, son projet, il y croît.

“Ce genre d’engin, une fois que les tests de fiabilité auront été faits, pourrait être utile pour la maintenance, les opérations de sûreté, à l’armée”, assure le pilote-entrepreneur.
“Pour l’instant, cette technologie n’est pas encore disponible pour tout un chacun. Mais dans quelques mois ça pourrait le devenir sous certaines conditions. Avec des mécaniciens de haut niveau ou des personnels spécialisés”.

En attendant, le Flyboard a déjà permis à Franky Zapata d’entrer dans le Guiness des records. C‘était dans le sud de la France. Il a parcouru 2,2 kilomètres à une vitesse comprise entre 50 et 60 km/heure.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

MWC2024 : L’intelligence artificielle modifie l’expérience des utilisateurs de smartphones

Faciliter la numérisation des PME : Le Huawei Connect 2023 met en avant les dernières technologies

Sécurité, technologie et durabilité : les enjeux du Salon de l'automobile de Munich