PUBLICITÉ

Jeunes hackers : deux adolescents racontent leur histoire

Les jeunes passent de plus en plus de temps en ligne.
Les jeunes passent de plus en plus de temps en ligne. Tous droits réservés Hacker Hunter Kids
Tous droits réservés Hacker Hunter Kids
Par Nichola Daunton, Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Avec le développement du numérique, de plus en plus de jeunes sont attirés par le monde de la programmation informatique malveillante.

PUBLICITÉ

Les "script kiddies" sont de jeunes pirates qui utilisent des programmes prêts à l'emploi pour attaquer les réseaux informatiques.

"Un script kiddie est quelqu'un qui veut accomplir une activité malveillante, qu'il s'agisse de s'introduire dans un système ou de voler des informations d'identification", explique Mike Jones, ancien pirate informatique qui se fait appeler H4UNT3D Hacker.

Les script kiddies ne savent cependant pas coder ou créer des scripts, comme l'explique Alexander Urbelis, avocat chez Crowell and Moring LLP et membre du groupe Privacy and Cybersecurity.

"En gros, un script kiddie est quelqu'un qui ne comprend pas nécessairement les techniques de piratage et qui s'appuie sur des scripts ou des programmes créés par quelqu'un d'autre", explique-t-il.

"Il prend un script, l'exécute, le configure peut-être pour qu'il s'exécute contre une cible particulière, mais il ne comprend pas forcément le fonctionnement de la technologie et n'a pas les compétences nécessaires pour se l'approprier. "

Avec l'évolution de l'underground numérique, ces jeunes ont désormais le monde entier à portée de main, avec des tutoriels de piratage disponibles sur YouTube et des codes pré-écrits à télécharger.

Si de nombreux jeunes s'initient au piratage informatique par le biais des jeux en ligne, il existe beaucoup d'autres points d'entrée : de l'influence des camarades de classe aux forums en ligne et aux sites de streaming vidéo, où les utilisateurs téléchargent des contenus instructifs.

Pour en savoir plus sur les script kiddies, nous avons interrogé deux hackers anonymes sur la manière dont ils se sont lancés dans le piratage informatique et sur les conséquences qui en ont découlé.

Premiers pas dans le piratage informatique

"Ma façon de me lancer dans le piratage informatique a été très différente de la méthode habituelle, qui consiste à expérimenter des petites tricheries", explique celui que nous nommerons Chris, un pirate informatique de 14 ans qui a demandé à rester anonyme en raison de son implication dans des activités illégales.

Lorsqu'il avait 12 ans, un ami en ligne lui a dit qu'il avait trouvé un script informatique et qu'il voulait l'essayer sur lui. "Il a inséré mon numéro de téléphone dans ce programme et a pu prendre le contrôle de mon compte WhatsApp", raconte Chris.

"Il a pu envoyer des messages à tous mes amis. C'est à partir de ce jour que j'ai commencé à m'intéresser au piratage informatique."

De même, GhostExodus, un ancien black hat (un hacker mal intentionné), est devenu un hacker après en avoir rencontré un dans sa nouvelle école. "Je suis devenu obsédé par ce qu'il faisait et je suis devenu ami avec lui."

Après avoir développé une amitié avec le hacker, GhostExodus a commencé à lire sur le hacking, en ligne, et à rejoindre des forums avant de se lancer et de former l'Electronic Tribulation Army (ETA), un groupe de hackers anarchistes.

Le piratage informatique devient-il une addiction ?

De nombreux jeunes commencent à pirater pour s'amuser et impressionner leurs amis.

"Je leur disais : "Les gars, aujourd'hui, j'ai piraté l'ordinateur de la classe",raconte Chris. Et ils voulaient que Pornhub apparaisse sur les écrans d'ordinateur de l'école. Ils devenaient fous".

Beaucoup n'ont pas conscience des conséquences de leurs actes. Et l'excitation de réussir à pirater un système peut également créer une dépendance, comme l'explique GhostExodus.

"Je ne pensais pas aux conséquences, dit-il. Le piratage me procurait énormément de dopamine, comme une poussée d'endorphine. Comme lorsque vous êtes à Las Vegas et que vous jouez à la machine à sous ou autre, c'est une poussée addictive".

Le mélange enivrant de dopamine, de validation par les pairs et de plaisir d'être là où l'on ne devrait pas être peut avoir de graves conséquences pour les script kiddies.

PUBLICITÉ

Comment punir les script kiddies ?

Comme beaucoup de pirates informatiques repentis, Mike Jones pense qu'il y a une meilleure façon de gérer la situation.

"Je ne pense pas que prendre un enfant qui a commis un crime en col blanc sur un ordinateur et le jeter en prison soit la bonne solution, alors que nous pouvons prendre cet enfant qui ne connaît probablement même pas les lois relatives à la cybernétique, lui enseigner les lois, le réorienter et en faire un homme qui réussit et qui est à la pointe de l'industrie", explique-t-il.

Si le cerveau malléable des jeunes fait d'eux des experts en piratage informatique, cela signifie aussi qu'ils sont capables de changer rapidement, surtout s'ils sont bien guidés.

Le FBI travaille avec un grand nombre de hackers qui servent d'informateurs sur les activités des autres membres de la communauté.

Quelle que soit la manière dont les jeunes hackers sont attrapés, GhostExodus estime qu'ils devraient être tenus à l'écart du système carcéral, en particulier des pénitenciers pour adultes.

PUBLICITÉ

"À mon avis, ils ne devraient pas être traités comme des adultes. D'une part, les adolescents, leur cerveau et leur esprit ne sont pas encore complètement développés. Et d'autre part, je pense que chaque cas doit être traité différemment. Mais pas comme des adultes".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pourquoi les hackers russophones de REvil ont-ils disparu d'internet ?

Comment les pays européens s'attaquent au problème des jeunes hackers

Comment donner une seconde chance aux cyberdélinquants ?