PUBLICITÉ

Comment faire pour être aussi heureux que les pays nordiques ?

Les pays nordiques arrivent souvent en tête du rapport annuel sur le bonheur dans le monde.
Les pays nordiques arrivent souvent en tête du rapport annuel sur le bonheur dans le monde. Tous droits réservés Canva
Tous droits réservés Canva
Par Camille Bello
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Dans les classements mondiaux du bonheur, les pays scandinaves arrivent toujours en tête. Comment expliquer cette constance et que faire pour leur ressembler ?

PUBLICITÉ

Les pays nordiques sont toujours gagnants dans la course au bonheur. La Finlande a remporté la première place pour la sixième année consécutive en 2023, suivie du Danemark et de l'Islande. Mais pourquoi ces pays sont-ils si heureux ?

D'abord, parlons argent

Oui, les pays nordiques sont tous relativement riches et heureux mais toutes les nations riches ne sont pas heureuses. Singapour, l'un des pays les plus riches du monde, se situe à la 25e place, tandis que l'Arabie saoudite, septième pays le plus riche du monde, se situe à la 26e place du World Happiness Report.

Les pays nordiques sont connus pour leur faible niveau d'inégalité des revenus mais les chercheurs n'ont pas prouvé qu'il existait une corrélation entre cette inégalité et un niveau élevé de satisfaction dans la vie. En revanche, ils ont pu prouver que si l'inégalité des revenus conduit à la méfiance, elle contribue directement à la baisse de la satisfaction.

Les habitants des pays nordiques sont-ils biologiquement prédisposés à être heureux ?

La science nous dit depuis des années que la génétique joue un rôle dans la satisfaction des gens à l'égard de leur vie. C'est ce que les experts appellent les "biomarqueurs" du bonheur.

Cependant, des études montrent que 60 à 70 % de la différence de bonheur entre les personnes est due à des facteurs environnementaux, de sorte que seuls les 30 à 40 % restants sont attribuables à la génétique.

Ce n'est pas parce qu'il s'agit de nations "petites" et "homogènes".

Les auteurs de l'étude affirment également qu'ils n'ont pas réussi à mettre en évidence une relation entre la taille de la population d'un pays et la satisfaction.

D'ailleurs, les pays nordiques ne sont pas tellement homogènes. Environ 8 % de la population finlandaise est née à l'étranger, soit à peu près le même pourcentage qu'au Danemark (7,5 %). Ce chiffre n'est pas très différent de celui de pays comme la France, où les immigrés représentent environ 10 % de la population.

De plus, les conclusions du World Happiness Report de 2018 montrent que la part d'immigrés dans un pays n'a pas d'effet sur le niveau moyen de bonheur des personnes qui y sont nées. Parmi les pays les plus heureux, dix d'entre eux avaient une moyenne de 17% d'immigrés dans sa population, soit environ deux fois plus que la moyenne mondiale.

D'autres analyses montrent que l'effet de la diversité ethnique sur la confiance sociale devient sans importance lorsque les institutions gouvernementales sont de qualité. Cela nous amène à l'élément fondamental du bonheur nordique : la confiance.

Est-ce parce qu'ils sont heureux de manière homogène ?

Pour la première fois en 2023, le World Happiness Report a évalué l'ampleur de l'écart de bonheur entre la moitié la plus heureuse et la moitié la moins heureuse de la population. Un meilleur classement signifie une plus faible inégalité de bonheur.

Les pays nordiques sont tous bien classés en matière d'égalité, ce qui signifie que l'inégalité du bonheur est pratiquement inexistante. La plupart de leurs habitants se considèrent comme heureux.

"Il s'avère que les gens sont plus heureux dans les pays où l'écart de bonheur est le plus faible. Et où l'écart de bonheur est-il le plus faible ? Eh bien, dans les pays heureux", a déclaré M. Helliwell à Euronews Next.

À l'inverse, l'Afghanistan présente également l'un des écarts de bonheur les plus faibles dans le Rapport mondial sur le développement humain 2023, "mais pour la pire des raisons : personne n'est heureux".

La qualité des institutions gouvernementales et la générosité de l'État-providence

Les données montrent que les gens sont plus satisfaits dans les pays où les institutions sont de qualité. La qualité des prestations est fortement liée au bonheur des citoyens : bonnes retraites, congés parentaux généreux, prise en charge des malades et des handicapés, gratuité des soins de santé et de l'enseignement, solides allocations de chômage, etc.

Olivier Matthys/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Sanna Marin, Première ministre finlandaise.Olivier Matthys/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.

Les institutions gouvernementales de qualité parviennent à maintenir les inégalités à un niveau très bas, ce qui rend les gens heureux parce qu'ils sentent qu'ils peuvent faire confiance à leurs institutions publiques.

La confiance est extrêmement importante

C'est ce qu'affirme M. Helliwell. L'une des expériences qu'ils ont mises au point pour tester et prouver l'importance de la confiance consiste à demander aux gens s'ils pensent que leur portefeuille leur sera rendu s'ils le perdent.

Les chercheurs ont comparé la probabilité qu'une personne interrogée pense qu'on lui rendra son portefeuille perdu avec son degré de satisfaction dans la vie. Les résultats ont montré que les personnes qui s'attendaient à ce qu'on leur rende leur portefeuille avaient une évaluation de leur vie supérieure de plus d'un point sur une échelle de zéro à 10.

En d'autres termes, les personnes qui pensaient que leur portefeuille leur serait rendu se considéraient comme plus heureuses que celles qui ne le pensaient pas.

PUBLICITÉ

Les valeurs libérales sont essentielles : fiscalité progressive et liberté de faire des choix de vie

Revenons à l'argent.

Les chercheurs ont établi un lien étroit entre l'imposition progressive - un taux d'imposition qui augmente avec le montant imposable - et l'évaluation du degré de bonheur des individus.

L'impôt progressif contribue au bonheur grâce aux biens publics et communs, tels que les soins de santé, l'éducation et les transports publics, que l'impôt aide à financer.

Qu'en est-il des taux de suicide élevés dans les pays nordiques ?

Si l'on examine la prévalence des émotions positives dans différents pays dans les rapports sur le bonheur dans le monde, on constate que l'Amérique latine occupe généralement la première place, mais que ces pays n'arrivent même pas à se classer parmi les 20 premiers dans le classement général du bonheur.

En revanche, les pays nordiques sont les plus heureux mais ce n'est pas là que les gens déclarent le plus souvent ressentir des émotions positives.

PUBLICITÉ

Les pays nordiques sont historiquement associés à des taux de suicide élevés. En 1990, par exemple, le taux de suicide en Finlande était si élevé que le pays a créé et mis en œuvre la première stratégie de prévention du suicide au monde.

Aujourd'hui, les tendances dans la région se sont nettement améliorées, mais la Finlande se classe toujours au quatrième rang pour ce qui est du taux de suicide chez les jeunes.

Selon M. Helliwell, le modèle du bonheur "s'accorde parfaitement" avec les statistiques regrettables.

Par exemple, la mesure qui qualifie la qualité du gouvernement "est très importante pour soutenir la satisfaction dans la vie des gens mais pas pour prévenir les suicides", a-t-il déclaré.

"La croyance religieuse est très importante pour empêcher les suicides mais pas pour rendre les gens heureux dans la vie. Le divorce est mauvais pour les deux, mais il est pire pour les suicides que pour l'évaluation de la vie.

PUBLICITÉ

Cette tendance malheureuse pourrait s'expliquer par des facteurs culturels, explique M. Helliwell.

La météo n'a pas beaucoup d'influence sur votre bonheur

La température moyenne annuelle la plus élevée dans le sud-ouest de la Finlande est de 6,5 °C. Et à partir de là, vers l'est et le nord, la température moyenne ne fait que diminuer.

Il est vrai que les hivers nordiques sont longs, sombres et froids et que la plupart d'entre nous associent des températures plus chaudes et des journées ensoleillées au bonheur. Mais les conclusions du rapport suggèrent que leur effet est tout à fait insignifiant.

Les gens s'adaptent aux conditions météorologiques, ce qui signifie que les fortes pluies, les tempêtes de neige et les températures inférieures à zéro n'affectent généralement pas la satisfaction de ceux qui sont habitués à vivre dans ces conditions.

Que pouvons-nous faire pour être heureux comme les pays nordiques ?

Les pays nordiques ont réussi à entrer dans un cercle vertueux, où des institutions efficaces et démocratiques sont en mesure d'assurer la sécurité des citoyens, de sorte que ces derniers ont confiance dans les institutions et les uns envers les autres, ce qui les amène à voter pour des hommes politiques qui promettent et mettent en œuvre un modèle de protection sociale efficace.

PUBLICITÉ

Cependant, il y a des choses que l'on peut réellement faire.

"Nous avons constaté que les gens sont beaucoup plus heureux s'ils sentent qu'ils sont dans un environnement où les gens veillent sur leurs arrières. Il est très important de le dire aux gens, car ils ne comprennent pas, partout dans le monde, à quel point les autres sont généreux", explique M. Helliwell.

Selon lui, la confiance que nous accordons aux autres est en fait plus élevée que ce que nous croyons. Le manque de confiance nous rend malheureux. Ou du moins, nous ne sommes pas heureux comme les Nordiques.

M. Helliwell ajoute que l'une des raisons pour lesquelles les gens sous-estiment la bienveillance de leurs voisins est qu'ils n'en entendent pas parler dans les médias.

"Cela plaide en faveur des bonnes nouvelles et montre qu'elles sont vraiment importantes, car elles déterminent l'opinion que l'on a de ses voisins", a-t-il ajouté.

PUBLICITÉ
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'indice de bonheur de l'UE en 2022 est sorti: quel est celui de votre pays ?

Norvège : Greta Thunberg délogée par la police lors d'une manifestation

Hausse des exportations de gaz : la Norvège se défend d'être "un profiteur de guerre"