L'indice de bonheur de l'UE en 2022 est sorti: quel est celui de votre pays ?

Des personnes tiennent des pancartes sur lesquelles on peut lire en bulgare "Arrêtez de battre vos femmes" et "Pas une de plus" lors d'une manifestation à Sofia, capitale de la nation la "moins heureuse" de l'UE.
Des personnes tiennent des pancartes sur lesquelles on peut lire en bulgare "Arrêtez de battre vos femmes" et "Pas une de plus" lors d'une manifestation à Sofia, capitale de la nation la "moins heureuse" de l'UE. Tous droits réservés NIKOLAY DOYCHINOV/AFP via Getty Images
Par Saskia O'Donoghue
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

La première place est occupée par l'Autriche, tandis que les citoyens allemands sont beaucoup moins heureux qu'auparavant, selon une nouvelle étude.

PUBLICITÉ

Les nations les plus et les moins heureuses de l'Union européenne ont été révélées, et les résultats pourraient vous surprendre.

L'Autriche, la Pologne et la Roumanie constituent le trio de tête des nations les plus heureuses de l'UE.

La France pointe à la 19e place de ce classement avec une note globale de 7 sur une échelle de 1 à 10. 

À l'autre bout de l'échelle, l'Allemagne est officiellement l'avant-dernière du classement, devancée dans les profondeurs du sondage par la Bulgarie.

En fait, la Bulgarie est le seul des 27 pays étudiés à obtenir une note globale inférieure à six sur dix - le résultat le plus élevé possible - pour la satisfaction générale à l'égard de la vie, en 2022.

Chaque année, Eurostat, l'agence statistique officielle de l'Union européenne, mesure le degré de satisfaction d'un échantillon de la population de chaque État membre.

L'échelle va de zéro (insatisfaction absolue) à dix (les choses ne pourraient aller mieux).

Elle mesure également le degré d'optimisme ou, le cas échéant, de pessimisme des personnes interrogées à l'égard de l'avenir.

Alors que l'on pourrait penser que plus un pays est riche, plus ses habitants sont heureux, il semble que ce ne soit pas le cas partout.

Alors que l'Allemagne possède l'une des économies les plus fortes parmi les 27 nations, les chiffres concernant le bonheur sont frappants.

En 2021, l'Allemagne affichait un score de 7,1. Les données les plus récentes montrent qu'il n'est plus que de 6,5.

Bien que de simples statistiques ne puissent expliquer pourquoi les gens sont tellement moins heureux que l'année précédente, elles indiquent un assombrissement croissant de l'humeur collective des Allemands.

Un autre organisme allemand, l'Institut Rheingold, basé à Cologne, utilise des sondages combinés à des entretiens approfondis.

Dans une étude publiée la semaine dernière, il a constaté que les personnes "accablées par l'anxiété" représentaient 20 % de la population et que 9 % étaient classées comme "désintéressées et repliées sur elles-mêmes".

L'Allemagne souffre d'une stagnation économique, d'un malaise lié à la guerre en Ukraine, d'une croissance sans précédent de l'immigration et d'un gouvernement relativement impopulaire.

La tour de diffusion de l'Alexanderplatz domine le centre-ville de Berlin
La tour de diffusion de l'Alexanderplatz domine le centre-ville de BerlinSean Gallup/Getty Images

Qu'est-ce qui rend les nations les plus heureuses ?

Ce n'est pas la première fois que l'Autriche arrive en tête du classement. Les Autrichiens ont attribué à leur niveau de bonheur une note moyenne de 8.

L'Autriche est un pays bien loti, ce qui n'a rien de surprenant.

En revanche, en Roumanie et en Pologne, deux pays plutôt pauvres, la satisfaction à l'égard de la vie se situe à l'extrémité supérieure de l'échelle, ce qui suggère que plus d'argent n'est pas nécessairement synonyme de plus de bonheur.

PUBLICITÉ

Il semblerait plutôt que des facteurs tels que l'âge, le niveau d'éducation, la situation familiale et financière soient plus révélateurs de la satisfaction globale que la richesse

Malgré les difficultés très médiatisées des Millennials et de la génération Z, la plupart des États membres ont montré que les personnes âgées de 16 à 29 ans étaient plus satisfaites de leur vie que les personnes âgées de plus de 65 ans.

Le contraire n'a été observé qu'au Danemark, en Suède, en Irlande, aux Pays-Bas, au Luxembourg et en Finlande.

La sécurité financière apparaît toutefois dans les données dans une certaine mesure, mais peut-être pas de la manière à laquelle on pourrait s'attendre.

La satisfaction à l'égard de la vie semble dépendre dans une large mesure du niveau d'éducation d'un individu - qui, dans une certaine mesure, reflète les niveaux de revenus.

PUBLICITÉ

Dans tous les États membres, la satisfaction à l'égard de la vie augmente parallèlement au niveau d'éducation.

C'est en Slovaquie qu'il est le plus important, avec une différence d'environ 1,6 point entre les personnes ayant fait des études supérieures et celles ayant fait des études primaires (moins que le secondaire).

L'endroit où vous vivez fait également une différence, bien que les résultats soient beaucoup plus partagés.

À Malte, en Autriche, en Finlande, aux Pays-Bas, en Belgique, en Irlande, en Suède, au Danemark et au Luxembourg, les habitants des zones rurales se déclarent légèrement plus heureux, de 0,2 point et plus.

Vue de Salzbourg, l'une des villes autrichiennes les plus emblématiques
Vue de Salzbourg, l'une des villes autrichiennes les plus emblématiquesAndreas Rentz/Getty Images

En Bulgarie, en Roumanie, en Lituanie, en Slovaquie, au Portugal, en Hongrie, en Croatie, à Chypre, en Allemagne et en Slovénie, en revanche, les citadins se déclarent plus satisfaits de la vie.

PUBLICITÉ

Les ménages avec enfants seraient les plus heureux, tandis que les personnes seules seraient les moins satisfaites. Il s'agit là d'un phénomène propre à l'Europe, puisque des études menées sur d'autres continents ont montré que c'était l'inverse.

C'est une tendance qui sera peut-être suivie par l'Europe dans un avenir proche.

Entre 2018 et 2022, c'est pour les ménages ayant des enfants à charge que la satisfaction à l'égard de la vie a le plus diminué (-0,3 point).

En ce qui concerne le sexe, il y a très peu de différences. Entre 2018 et 2022, les hommes sont légèrement moins satisfaits que leurs homologues féminins, mais les deux sexes conservent une moyenne de 7,1 points au niveau de l'UE.

Des tendances géographiques ?

Les études montrent qu'il existe un fossé assez important entre les différentes régions de l'UE.

PUBLICITÉ

Dans l'ensemble, les habitants du nord et de nombreuses régions occidentales de l'Union ont tendance à être plus satisfaits de leur vie que les habitants des pays baltes.

Ceux qui vivent près de la Méditerranée et dans les parties orientales de l'UE sont pour la plupart plus malheureux.

Mais tout n'est pas noir.

Dans les pays où la satisfaction à l'égard de la vie est généralement plus faible, de légères augmentations ont eu lieu entre 2018 et 2022, tandis que l'inverse était vrai dans les nations typiquement plus "heureuses".

Comme la plupart des études de ce type, les résultats ne sont pas une science exacte.

PUBLICITÉ

Mesurée de manière subjective et axée sur l'évaluation cognitive globale de la vie des individus, l'eudaimonia - ou le sentiment que la vie a un sens - sera toujours variable.

Ainsi, alors que l'Allemagne et la Bulgarie pourraient penser que les résultats signifient que leur vie est sur le point de devenir plus sombre à mesure que nous nous enfonçons dans les profondeurs de l'hiver, ce n'est peut-être pas du tout le cas, si l'on en croit les résultats de l'étude 2023 qui seront publiés l'année prochaine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

De combien d'argent avez-vous besoin pour être heureux ?

Les clés du bonheur collectif

Comment faire pour être aussi heureux que les pays nordiques ?