This content is not available in your region

Lazzaretto Nuovo : à Venise, la toute première île de la quarantaine

euronews_icons_loading
Lazzaretto Nuovo : à Venise, la toute première île de la quarantaine
Tous droits réservés  Images
Taille du texte Aa Aa

Si le mot quarantaine fait partie de notre vocabulaire courant depuis un an, c'est ici qu'il est apparu plus de 600 ans. L'île du Lazzaretto Nuovo, à l'entrée de Venise a permis de protéger les citoyens de la peste bubonique qui ravageait les îles.

"Venise a été la première à adopter le système de l'isolement, explique Gerolamo Fazzini, président de l'Archéoclub de Venise, Association Gardienne du Lazaret, c'est-à-dire à utiliser les îles et les caractéristiques de son propre territoire formé d'un archipel d'îles plus ou moins grandes réparties dans la lagune".

Dans les années 1400, les navires, les marchandises et leurs équipages arrivant de l'est devaient s'isoler avant de poursuivre leur voyage vers le continent. On leur donnait un logement et un endroit pour stocker leurs marchandises. Sur les murs, certains ont laisse leur trace, témoignage émouvant des milliers de personnes qui ont passé des semaines ici en isolement.

_ "__Ce sont de merveilleux écrits et dessins de navires qui témoignent de la navigation maritime arrivant au Lazaretto, _ s'enthousiasme Francesca Malagnini, professeur de linguistique italienne à l'Université pour les étrangers de Pérouse. Lorsque les navires, les galères vénitiennes, en provenance de l'Orient arrivaient à Venise, les marchandises et les équipages restaient ici pendant une période d'environ 40 jours. De là vient le mot "quarantaine".

Cette année, rien n'a pu arrêter l'épidémie, et Venise privée de touristes est bien seule pour son carnaval. Les masques resteront dans les ateliers. Le masque du médecin de la peste, célèbre personnage, rappelle une époque bien plus dure où le vaccin n'existait pas.