EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Barcelone envisage d'interdire les souvenirs "offensants" et "de mauvais goût"

Il s'agit notamment des produits dont le contenu est "homophobe ou sexiste".
Il s'agit notamment des produits dont le contenu est "homophobe ou sexiste". Tous droits réservés Chris Linnett
Tous droits réservés Chris Linnett
Par Rebecca Ann Hughes
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Un conseiller municipal évoque notamment des produits dont le contenu est "homophobe ou sexiste".

PUBLICITÉ

Le conseiller municipal Jordi Coronas a critiqué certains souvenirs exposés dans les rues de Ciutat Vella, le plus ancien quartier de la ville de Barcelone.

Il s'agit notamment de "pénis portant la marque de Barcelone et de t-shirts avec des messages sexistes, homophobes ou simplement de mauvais goût".

"Elles dévalorisent les rues les plus visitées de Barcelone", a déclaré M. Coronas. "C'est un véritable capharnaüm qui dégrade l'image de Barcelone en tant que destination touristique."

En début de semaine, M. Coronas et d'autres conseillers municipaux ont présenté leur proposition visant à réglementer les souvenirs.

La motion du parti indépendantiste Esquerra a été approuvée par la commission économique du conseil municipal, ce qui lui permet d'envisager l'interdiction des souvenirs "offensants".

L'adjoint au maire de Barcelone chargé de l'Économie, Jordi Valls, aurait soutenu l'initiative et promis que le gouvernement de la ville examinerait les moyens de limiter l'exposition et la vente de souvenirs de mauvais goût.

Il a toutefois précisé qu'il serait difficile de mettre en place des règles concrètes, car les réglementations actuelles ne peuvent fixer aucun "critère réglementaire sur le contenu ou la qualité esthétique du souvenir".

"Il est difficile d'établir des normes, car ce qui est considéré comme étant de mauvais goût relève d'une très grande subjectivité", a-t-il déclaré.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Frappée par la sécheresse, Barcelone s'interroge sur l'avenir du tourisme

"Tout s'écroule" : Ibiza est la dernière destination espagnole à se battre contre le surtourisme

Ce célèbre village des Baléares limite les visites pour lutter contre le tourisme de masse