This content is not available in your region

Début de l’offensive du printemps

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Début de l’offensive du printemps

21 mars

Le 21 mars, l’offensive du printemps est lancée. C’est l’opération de la dernière chance pour l’Allemagne avant l’arrivée en nombre des Américains en soutien de la Triple Entente. L’armée allemande espère faire la différence grâce aux renforts venus du Front Est, où les hostilités ont pris fin avec le Traité de Brest-Litovsk.

La première et plus importante opération de l’offensive est l’Opération Michael, ou deuxième bataille de la Somme, du 21 mars au 5 avril. Pendant une semaine, les troupes allemandes marchent sur Paris, tout en pilonnant la ville grâce aux canons « Grosse Bertha ». Quatre jours seulement après le début de l’opération, les Allemands ont traversé la Somme et perforé les lignes de défense. Face à la riposte grandissante des Alliés, les hommes du Général Ludendorff finissent toutefois par s’épuiser. A la fin du mois de mars, leur avancée est interrompue par les armées françaises et britanniques ainsi que par le premier grand déploiement de soldats américains.

Lorsque le Général Ludendorff met un terme à l’opération le 5 avril, ses troupes ont avancé de 65 kilomètres et ont capturé plus de 70 000 hommes. Près de 200 000 pertes sont à déplorer de chaque côté. Malgré le manque de moyens logistiques et les renforts venus d’Outre-Atlantique dans le camp adverse, Ludendorff lancera trois opérations similaires dans un élan désespéré : Opération Georgette (7-29 avril), Opération Blücher-Yorck et Opération Gneisnau.

Les troupes allemandes parviennent à chaque fois à percer les lignes ennemies, mais se montrent incapables de soutenir leurs efforts. Elles se retrouvent alors complètement exposées aux contre-offensives des Alliés et finissent par se retirer.