DERNIERE MINUTE

Le bilan de l'attaque d'une synagogue à Jérusalem-Ouest s'alourdit

Le bilan de l'attaque d'une synagogue à Jérusalem-Ouest s'alourdit
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Un policier druze a succombé hier à ses blessures, portant à 5 le nombre de personnes tuées hier par deux Palestiniens dans le quartier de Har Nof, un bastion du parti ultra-orthodoxe israélien Shass. L’attaque, la plus meurtrière depuis 2008, a eu lieu durant la prière du matin.

Les attaquants, armés de hachoirs et d’un pistolet, ont ensuite été abattus par la police. Il s’agit de deux cousins originaires de Jérusalem-Est, et pères chacun de plusieurs enfants.

L’attentat intervient au surlendemain de ce que les Palestiniens ont qualifié de “crime raciste”. Un chauffeur de bus palestinien a été retrouvé pendu à Jérusalem-Ouest. Un suicide selon la médecine légale israélienne, ce que la famille de la victime et un médecin légiste palestinien contestent.

Seule certitude, une dizaine de proches des assaillants palestiniens a été interpellée hier, alors que l‘État hébreu enterrait ses morts. Des milliers de personnes ont assisté le jour même aux funérailles de trois des victimes devant les lieux du drame. Les rabbins Aryeh Kupinsky, Cary Willam Levine et Avraham Goldberg, ont ensuite été inhumés dans un cimetière proche.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.