Pakistan : l'école militaire de Peshawar, un champ de bataille

Pakistan : l'école militaire de Peshawar, un champ de bataille
Par Sandrine Delorme avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les corps des jeunes victimes des talibans ont été évacués, reste à reconstruire et à oublier.

PUBLICITÉ

132 écoliers et neuf enseignants ont été massacrés entre les murs de leur école à Peshawar.

L’amphithéâtre, les classes, les couloirs ou plutôt ce qu’il en reste, portent les stigmates de ce carnage commis par des talibans déguisés en militaires.

La majorité des enfants a été tuée dans l’amphithéâtre mais les hommes passaient de classe en classe abattant à la chaîne les élèves, des enfants de militaires.

L’armée pakistanaise a mis sept heures pour en venir à bout. Elle les a acculés dans cette partie de l‘école :

“Dans cette entrée, vous voyez des marques de balles, les six talibans ont été tués ici. Ceux qui portent des vestes suicides ont donc explosé, c’est pour ça que vous avez des trous dans le mur, le sol, et qu’il y a des éclats dans le toit” a expliqué le Général Asim Saleem Bajwa, directeur des relations publiques de l’armée.

Près de 500 élèves, la plupart âgés de 10 à 20 ans, étaient présents dans cet établissement scolaire militaire au moment de l’attaque. Le Mouvement des talibans du Pakistan l’avait choisi parce que “les enfants de plusieurs hauts gradés de l’armée y étudient”. Ce groupe rebelle islamiste est le même qui a revendiqué l’attaque commise contre Malala en 2012.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pakistan : attaqué pour blasphème, un quartier chrétien sous surveillance policière

Des réfugiées afghanes manifestent contre le retour au pouvoir des Talibans, deux ans après

En Afghanistan, les recherches des survivants se font avec des moyens dérisoires