EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Israël, Syrie, Liban : le Golan zone d'affrontements

Israël, Syrie, Liban : le Golan zone d'affrontements
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La tension s'accentue dans la région du Golan. accrochages entre le hezbollah libanais et israël , et Tirs de tsahal sur la syrie

PUBLICITÉ

Des accrochages ces dernières heures sur le plateau du Golan accentuent la tension entre Tel Aviv, Beyrouth et Damas. Ce matin un véhicule militaire israélien a été touché par un missile anti-char, faisant plusieurs blessés, à la frontière de la Syrie et du Liban. Une attaque revendiquée par le Hezbollah. Selon le Liban les tanks israéliens ont bombardé en représailles plusieurs localités dans le sud-est du pays. La nuit dernière, c’est contre l’armée syrienne que Tsahal avait mené des raids. Une réponse à des tirs de roquette venus un peu plus tôt de Syrie.

Le Golan occupé par Israël est régulièrement frappé par des tirs venus du côté syrien, où la guerre civile fait rage. Selon l’Etat hébreu, ceux de mardi étaient délibérés.
“Ceux qui tentent de nous défier sur nos frontières vont découvrir que nous sommes prêts à répondre avec force”, a prévenu Benjamin Netanyahu, qui invite à méditer l’exemple de Gaza. “Israël considère cette attaque très sérieusement. Ceux qui jouent avec le feu vont se brûler.”

La tension s’est considérablement accentuée depuis un raid attribué à Israël, mené il y a 10 jours en Syrie contre le Hezbollah. Six de ses membres sont morts. L’Iran qui soutient le mouvement libanais a aussi perdu dans l’opération un général des Gardiens de la révolution.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Benjamin Netanyahu dissout le cabinet de guerre israélien

Les sirènes à Tel-Aviv pour la première fois depuis des mois, Hamas "tire un barrage" depuis Gaza

MAJ: Israël annule la décision de confisquer le matériel de diffusion d'AP