Tsipras veut tenir ses promesses et réclame un accord avec l'UE

Tsipras veut tenir ses promesses et réclame un accord avec l'UE
Par Fabien Farge avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Dans le droit fil de sa campagne, le nouveau Premier ministre grec de la gauche radicale a prononcé hier son discours de politique générale sur le

PUBLICITÉ

Dans le droit fil de sa campagne, le nouveau Premier ministre grec de la gauche radicale a prononcé hier son discours de politique générale sur le thème de “la fierté nationale” rendue aux Grecs.

Alexis Tsipras s’est engagé, “à construire une nouvelle Grèce économiquement indépendante, souveraine, traitant d‘égal à égal dans l’Union européenne et la zone euro”. Il a rappelé que son pays souhaite un “programme-relais d’ici fin juin pour assurer les besoins financiers immédiats du pays et échapper aux plans d’austérité dont les Grecs ne veulent plus, sans pour autant cesser toute réforme”.

Parmi les réformes annoncées, Tsipras a promis de remonter le salaire minimum de 580 à 750 euros d’ici à 2016. Il a aussi promis “la réinstallation” de l’ancienne télévision publique ERT.

Un discours salué par sa majorité et deux de ses ministres dont celui des finances, Yanis Varoufakis qui va l’accompagner toute cette semaine dans des réunions cruciales au niveau européen. Varoufakis a parlé d‘émotion à propos des paroles de son Premier ministre tout en soulignant l’importance des propos tenus à l‘égard du peuple grec et des dirigeants européens.

Une ligne partagée par son collègue chargé de la sécurité sociale qui a rappelé l’importance de tenir compte des intérêts de la Grèce et des Grecs.

“En présentant au Parlement, son programme de politique gouvernementale, le Premier ministre Tsipras a aussi annoncé qu’il était maintenant prêt à dévoiler son plan de rechange sur la dette grecque à ses partenaires européens. Comment va-t-il convaincre ses partenaires, début réponse mercredi lors de la réunion de l’Eurogroupe”, explique notre correspondant à Athènes, Stamatis Giannisis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Grèce, les agriculteurs réclament un ajustement immédiat de la Politique Agricole Commune.

Législatives en Grèce : la droite de Kyriakos Mitsotakis largement en tête

Grèce : les conservateurs en quête d'une majorité absolue