PUBLICITÉ

Premières déclarations de la petite amie ukrainienne de Boris Nemtsov

Premières déclarations de la petite amie ukrainienne de Boris Nemtsov
Tous droits réservés 
Par Euronews avec Reuters, Lusa, Dozhd, Tvrain
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Anna Duritskaya parle. Elle l’a fait pour la première fois à une chaîne de télévision russe. Trois jours après l’assassinat de l’opposant à Moscou

PUBLICITÉ

Anna Duritskaya parle. Elle l’a fait pour la première fois à une chaîne de télévision russe. Trois jours après l’assassinat de l’opposant à Moscou, la top-model livre sa version des faits. Elle affirme notamment avoir été questionné pendant trois jours par la police russe.

Une interview réalisée par la chaîne Dozhd

“Quand je me suis retournée, je n’ai vu qu’une voiture de couleur claire, mais je n’ai pas vu la marque, ni la plaque d’immatriculation du véhicule. Je n’ai pas vu le tueur dans la voiture”, précise Anna Duritskaya.

Notre confrère russe la relance sur ses liens avec la Russie.

“Maintenant, je suis un témoin. J’ai donné toutes les preuves possibles, et je ne comprends pas pourquoi je suis encore ici, dans la Fédération de Russie, je veux aller voir ma mère, elle est malade et elle est dans un état psychologique très difficile”, affirme Anna Duritskaya.

Anna Duritskaya a tenu à démentir les menaces pour raisons politiques dont aurait fait l’objet Boris Nemtsov. Des menaces confirmées en revanche par plusieurs autres proches de l’opposant assassiné.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Péter Balázs : l'assassinat de Nemtsov va provoquer une mobilisation politique

Boris Nemtsov : 1959-2015

Trois jours après l'assassinat de l'opposant Nemtsov, les hommages et les interrogations perdurent