Attentat non revendiqué à Bamako : un Français et un Belge tués

Attentat non revendiqué à Bamako : un Français et un Belge tués
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Toujours pas de revendication après l’attentat perpétré ce matin dans un café de Bamako, la capitale malienne. Une attaque qui a coûté la vie à cinq

PUBLICITÉ

Toujours pas de revendication après l’attentat perpétré ce matin dans un café de Bamako, la capitale malienne.

Une attaque qui a coûté la vie à cinq personnes, un Français, un Belge et trois Maliens.

Un homme est entré dans l‘établissement, a tiré sur des clients, avant de rejoindre un complice qui l’attendait en voiture.

Les deux hommes, en fuyant, ont abattu un citoyen belge, qui se trouvait devant chez lui, et ont lancé une grenade sur une voiture de police, tuant le conducteur.

Trois ressortissants suisses, dont deux militaires, ont aussi été blessés. Une femme se trouve dans un état grave.

Si le nord du Mali est régulièrement le théatre de violences, le sud, et a fortiori la capitale Bamako, est relativement épargné.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La France et le Mali annoncent le renforcement de la sécurité au Mali

Sous pression de Bamako, l'ONU sonne le glas de sa mission au Mali

Mali : 10 civils tués dans une attaque dans le centre du pays