Crash A320 : l'hypothèse du suicide provoque colère et incompréhension

Crash A320 : l'hypothèse du suicide provoque colère et incompréhension
Par Julien Pavy
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

L’hypothèse d’un suicide du co-pilote, évoquée par les enquêteurs, a choqué les habitants du village de Seyne-les-Apes, situé non loin de la zone du

PUBLICITÉ

L’hypothèse d’un suicide du co-pilote, évoquée par les enquêteurs, a choqué les habitants du village de Seyne-les-Apes, situé non loin de la zone du crash. Ici, beaucoup ne comprennent pas qu’un homme ait pu précipiter vers la mort autant de personnes.

‘‘C’est quelqu’un qui devait être vraiment malade, si c’est un suicide. Parce que quelqu’un qui veut se suicider, il le fait tout seul. Mais là, emporter avec lui 150 personnes, je me dis que, au niveau psychiatrique, c’est quelqu’un qui n’allait pas bien’‘, dit cette femme.

‘‘Il aurait pu le faire tout seul. Il n‘était pas obligé d’emporter 150 personnes avec lui. C’est horrible. On n‘était pas dans l’avion pour vraiment savoir exactement ce qui s’est passé. Ce monsieur a peut-être fait un malaise. Qui peut dire réellement ce qu’il a eu’‘, ajoute une habitante.

Suicide, malaise ou attentat… Aucune thèse n’est pour l’instant écartée par les enquêteurs. À Seyne-les-Alpes, comme ailleurs, les habitants espèrent connaître un jour la vérité sur ce drame.

Reportage de Laurence Alexandrowicz

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un avion militaire russe s'est écrasé avec quinze personnes à bord

Japon : les survivants de la collision de deux avions témoignent

Japon : une collision entre deux avions à l'aéroport de Tokyo-Haneda fait cinq morts