Séisme dans l'Himalaya : témoignages à Katmandou et New Delhi

Séisme dans l'Himalaya : témoignages à Katmandou et New Delhi
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec Reuters, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La panique, à Katmandou. La terre n’aura laissé aux habitants de la capitale népalaise que 17 jours de répit. Dans tous les esprits, une priorité

PUBLICITÉ

La panique, à Katmandou. La terre n’aura laissé aux habitants de la capitale népalaise que 17 jours de répit. Dans tous les esprits, une priorité : s‘éloigner des bâtiments qui risquent de s’effondrer. Sony Southen était venue aider les rescapés du séisme précédent. “ Je pense que c’est un très gros séisme parce que le portail aussi s’est penché et tous les poteaux bougeaient comme s’ils allaient tomber encore une fois, “ dit-elle, alors qu’elle oriente la foule vers un terrain dégagé, à ciel ouvert.

Le tremblement de terre aussi endeuillé le nord de l’Inde. Des bureaux et des écoles ont été évacués à New Delhi, comme le rapporte Vinod, étudiant : “ nous étions en cours quand un autre étudiant est entré dans la classe en criant “ séisme !” Nous avons cru qu’il plaisantait mais nous avons vite compris qu’il disait la vérité. On s’est rué dehors. Ca n’a pas duré longtemps, juste une ou deux secondes.”

Le précédent séisme, le 25 avril, a coûté la vie à quelque 80 personnes en Inde.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les autorités népalaises débloquent de l'argent pour reconstruire le pays

Inondations au Brésil : au moins 66 morts et 101 disparus

Kenya : la rupture d'un barrage provoque la mort d'au moins 45 personnes