Indonésie : Human Rights Watch dit stop aux tests de virginité pour les femmes entrant dans l'armée

Indonésie : Human Rights Watch dit stop aux tests de virginité pour les femmes entrant dans l'armée
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
PUBLICITÉ

Dans un communiqué publié le 13 mai, l’ONG Human Rights Watch (HRW) somme l’Indonésie d’arrêter les tests de virginité : [l’armée] « devrait immédiatement mettre fin à ces examens de virginité contraires à l’interdiction des traitements cruels, inhumains et dégradants prévue dans le droit international ».

HRW dénonce les pratiques de l’armée indonésienne qui oblige les femmes soldats à se plier à ce test, appelé le test « des deux doigts ».

Selon l’ONG, toutes les femmes liées à l’armée sont susceptibles de devoir se conformer à ce test. En effet, les fiancées des soldats recrutés par l’armée sont également contraintes à se soumettre à ce test.

De son côté l’armée indonésienne a démenti le fait d’imposer aussi l’examen aux compagnes de militaires, mais affirme que cet examen est nécessaire pour les femmes soldats.

Le porte-parole de l’armée, Fouad Basya a déclaré que ce test a pour but de s’ “assurer que l’hymen [des aspirantes] est intact” afin d‘être certain de recruter les « meilleures personnes à la fois physiquement et mentalement » pour parfaire les rangs de l’armée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

OTAN : des soldats allemands en Lituanie pour renforcer le flanc est

De nombreuses mobilisations lors de la journée internationale des droits des femmes

Egalité de genre : "Les preuves des bénéfices à gagner sont criantes", selon Kristalina Georgieva