EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Sepp Blatter vise un 5ème mandat sur fond de chaos à la FIFA

Sepp Blatter vise un 5ème mandat sur fond de chaos à la FIFA
Tous droits réservés 
Par Fabien Farge avec Reuters, AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au pouvoir depuis 1998, le puissant président va-t-il voir son trône renversé lors de ce 65ème congrès qui a débuté hier avec des soupçons de

PUBLICITÉ

Au pouvoir depuis 1998, le puissant président va-t-il voir son trône renversé lors de ce 65ème congrès qui a débuté hier avec des soupçons de corruption, des enquêtes et des arrestations ? Pas si sûr.

Rusé et serein, Blatter a appelé, d’entrée de jeu, ses collègues à “l’esprit d‘équipe, à montrer au monde que cette organisation pouvait être gérée, que la transparence et la lutte contre la corruption étaient les points importants”.

Alors que les appels à sa démission se multiplient, Sepp Blatter n’a en réalité qu’un seul adversaire, le jeune prince Ali de Jordanie soutenu par Michel Platini, le président de l’UEFA et une large partie de l’Europe notamment.

Le président de la fédération hollandaise avait pensé un temps se présenter, avant de jeter l‘éponge tout en rappelant “qu’il a demandé à Sepp Blatter de démissionner à plusieurs reprises, l’an dernier et en janvier, mais sans succès”, explique Michael van Praag.

A 79 ans, Sepp Blatter paraît inoxydable et les tweets de la presse internationale rappellent qu’il a méthodiquement constitué ses réseaux depuis des décennies. A coup de millions, il a compris bien avant d’autre que l’Europe n‘était plus qu’un continent parmi d’autres. Avec une voix pour chacune des 209 fédérations, Sepp Blatter peut compter sur un large soutien notamment en Afrique et en Asie sans oublier celui de Vladimir Poutine et sa Coupe du Monde en Russie en 2018. Suffisant pour être réélu ? Réponse cet après-midi après ce conclave du football où la fumée blanche aura probablement une forte odeur de soufre.

Comment: Sepp Blatter is a genius because he realised westerners don’t matter any more http://t.co/fQ0QR9tPa5pic.twitter.com/hyixpge0L9

— Financial Times (@FT) 29. Mai 2015

Jemand Lust auf ein Spielchen? http://t.co/vMcc3T2OI2#maFIFA#FIFAgate#FIFApic.twitter.com/SM8IE1xVu1

— 11FREUNDE_de (@11Freunde_de) 28. Mai 2015

“Hate figure Blatter” on Swiss tabloid BLICK

Der Blick heute. #Blatter#FIFApic.twitter.com/z4MNNkyRKX

— Tim Röhn (@Tim_Roehn) 29. Mai 2015

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sepp Blatter, l'invincible

Israël-Palestine : "l'autre match" du congrès FIFA

FIFAgate : "je ne peux pas surveiller tout le monde" se défend Blatter