EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Roumanie : la motion de censure rejetée, Victor Ponta reste en place

Roumanie : la motion de censure rejetée, Victor Ponta reste en place
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Victor Ponta reste en place. Son gouvernement a tenu bon face à une motion de censure déposée par l’opposition et votée ce vendredi par le parlement

PUBLICITÉ

Victor Ponta reste en place. Son gouvernement a tenu bon face à une motion de censure déposée par l’opposition et votée ce vendredi par le parlement.

Il a manqué 84 voix pour que la motion de censure soit adoptée. Victor Ponta, accusé de blanchiment d’argent et d‘évasion fiscale, ne démissionnera donc pas.

Une partie de la population est hostile à son Premier ministre, et des manifestations ont eu lieu à Bucarest pendant le vote :

“Nous voulons qu’il démissionne, déclare un protestataire. Il est accusé de corruption et lui-même avait dit qu’il démissionnerait dans une telle situation. Mais il ne l’a pas fait et c’est l’une des raisons pour lesquelles nous voulons le voir partir”

“Je veux un parlement propre et des gens qui me représentent vraiment, dit une femme lors de la manifestation. C’est pour cela que nous manifestons, et nous continuerons jusqu‘à ce que les politiciens de Bucarest comprennent le message”.

Victor Ponta nie en bloc les accusations dont il fait l’objet. L’opposition a promis de déposer une nouvelle motion de censure à l’automne prochain, le temps de rassembler plus de signataires.

La Roumanie, où la corruption reste très présente à tous les niveaux de l’Etat, fait l’objet d’une surveillance spécifique de l’Union européenne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le vice-président du Malawi inhumé dans son village natal

Le Premier ministre écossais Humza Yousaf démissionne

Les menaces de démission de Pedro Sánchez relancent le débat sur la polarisation politique