EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Centrafrique : limogeage du chef de la mission de l'ONU

Centrafrique : limogeage du chef de la mission de l'ONU
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

“Assez, c’est assez”, a lancé le secrétaire général de l’ONU qui a obtenu le limogeage du chef de la mission des Nations Unies en Centrafrique, la

PUBLICITÉ

“Assez, c’est assez”, a lancé le secrétaire général de l’ONU qui a obtenu le limogeage du chef de la mission des Nations Unies en Centrafrique, la Minusca. Babacar Gaye a été renvoyé après une série d’accusations d’abus sexuels contre des enfants commis par des Casques Bleus.

“Quand les Nations unies déploient des Casques bleus, elles le font pour protéger les personnes les plus vulnérables du monde dans les endroits les plus désespérés du monde, a déclaré Ban Ki-moon ce mercredi au siège de l’ONU à New York. Je ne tolérerai aucun agissement de ceux qui remplacent la confiance par la peur. (…) Il m’est impossible de mettre en mot la colère, le tourment et la honte que je ressens après ces accusations récurrentes au fil des années d’exploitation sexuelle et d’abus commis par des forces onusiennes.”

La veille, Amnesty International a accusé des Casques bleus d’avoir violé une fillette et tué un adolescent et son père lors d’une opération à Bangui au début du mois.

Selon Stéphane Dujarric, porte-parole de Ban Ki-moon, 57 accusations de mauvaise conduite ont été recensés depuis la mise sur pied de la Minusca en avril 2014, parmi lesquelles onze concernent de possibles viols.

En avril dernier, des médias révélaient qu’une quinzaine de soldats français étaient accusés d’abus sexuels par des mineurs. Les militaires faisaient partie de l’opération Sangaris lancée en décembre 2013 par la France en Centrafrique.

Avec AFP et Reuters

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le vice-président du Malawi inhumé dans son village natal

Le Premier ministre écossais Humza Yousaf démissionne

Les menaces de démission de Pedro Sánchez relancent le débat sur la polarisation politique