Sécurité renforcée sur l'île grecque de Kos où affluent les migrants

Sécurité renforcée sur l'île grecque de Kos où affluent les migrants
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les autorités grecques ont renforcé mercredi le dispositif de sécurité sur l‘île de Kos, toute proche de la Turquie. Objectif : tenter de faire face

PUBLICITÉ

Les autorités grecques ont renforcé mercredi le dispositif de sécurité sur l‘île de Kos, toute proche de la Turquie. Objectif : tenter de faire face à l’afflux de réfugiés après les incidents de mardi entre des migrants et des policiers.

#Grèce La tension monte sur l'île de Kos et des policiers frappent des #migrants▶️ http://t.co/9n9hjzsuRQpic.twitter.com/tFDkYo8281

— francetv info (@francetvinfo) 11 Août 2015

Un navire-hôtel d’une capacité d’au moins 2500 places devait aussi être envoyé sur l‘île pour assurer leur prise en charge administrative.

“Nous sommes tous diplômés de l’université, témoigne un migrant. Ils sont docteurs en économie ou en médecine. Il n’y a plus rien à Alep, juste la guerre et les bombes. Nous avons quitté Alep pour vivre notre vie.”

En quelques semaines, plus de 7000 hommes, femmes et enfants sont arrivés sur cette île très prisée des touristes qui compte habituellement 33 000 habitants.

“Ca a été si dur pour les enfants : pas d’eau, pas de nourriture. Ils sont tous fatigués, déplore un autre migrant. Ils ont hurlé tout le temps de la traversée, pendant six heures.”

Plusieurs centaines de personnes sont toujours parquées dans le stade de Kos en attendant un laissez-passer qui leur permette de gagner d’autres pays européens.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre Israël-Hamas : Israël reconnaît une "grave erreur" en tuant sept humanitaires

Guerre Israël-Hamas : l'armée israélienne mène une opération sur l'hôpital al-Chifa de Gaza

La désolation dans un Rimal en ruines, dans le nord de Gaza