Au Pérou, les cultivateurs de coca victimes de la lutte contre le trafic de drogue

Au Pérou, les cultivateurs de coca victimes de la lutte contre le trafic de drogue
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Nous sommes au Pérou, dans un champ de coca. Le pays est le premier producteur mondial de cette plante, sacrée depuis l‘époque inca. Mais l’unique

PUBLICITÉ

Nous sommes au Pérou, dans un champ de coca. Le pays est le premier producteur mondial de cette plante, sacrée depuis l‘époque inca.
Mais l’unique moyen de subsistance de nombreux paysans fait aujourd’hui l’objet d’une campagne d‘éradication.
Car la coca, utilisée au quotidien par les Andins pour couper la faim ou donner de l‘énergie, est avant tout l’ingrédient de base d’une drogue dure : la cocaïne.

Un officiel péruvien, Carlos Figueroa, explique que les cultivateurs de coca ne sont pas accusés d‘être des trafiquants, mais que les trafiquants les utilisent, qu’ils sont derrière eux pour les attirer dans leur chaîne de production criminelle.

Le gouvernement péruvien se félicite du succès de l’opération, soutenue par les Nations unies. Mais la lutte contre le trafic de cocaïne se fait au détriment de la population : un demi-million de Péruviens a déjà vu ses champs de coca disparaître. La plupart n’a reçu aucune compensation financière ou matérielle.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'ex-président péruvien Fujimari sort de prison

Le pont suspendu de Q’eswachaka, symbole de l'histoire inca, reprend vie chaque juin

Pérou : saisie de 58 kg de cocaïne floquée de symboles nazis