PUBLICITÉ

Liban : la crise des poubelles à Beyrouth plonge le pays dans une crise politique profonde

Liban : la crise des poubelles à Beyrouth plonge le pays dans une crise politique profonde
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La crise dite des poubelles, qui dure depuis plusieurs semaines à Beyrouth, a dimanche, comme la veille, tourné aux affrontements entre manifestants

PUBLICITÉ

La crise dite des poubelles, qui dure depuis plusieurs semaines à Beyrouth, a dimanche, comme la veille, tourné aux affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Des milliers de personnes se sont rassemblées ce week-end dans la capitale libanaise. Les uns, pacifiquement, à l’appel d’un mouvement citoyen baptisé “Vous puez”,
dénonçaient l’incapacité du gouvernement à garantir les services publics, comme l’enlèvement des ordures ménagères ; d’autres, couramment qualifiés de casseurs, ont voulu en découdre avec les policiers. Résultat : jets de pierre d’un côté, réponse musclée de l’autre. Il y a eu plusieurs dizaines de blessés.

Le Premier ministre, Tammam Salam, est intervenu pour déplorer “l’usage d’une force excessive contre le peuple”. Et réclamer “des comptes” aux policiers et aux soldats. Il s’est aussi déclaré prêt à démissionner. “Ce problème est la goutte d’eau qui a fait déborder la colère, a-t-il commenté. La vraie question qui se pose à notre pays est
celle des ordures politiques”…

Ce propos pour le moins inhabituel de la part d’un chef de gouvernement illustre l‘état de décomposition politique dans lequel se trouve le Liban. Un pays privé de chef de l’Etat depuis plus d’un an et dirigé par un gouvernement d’union nationale… dont les forces sont écartelées entre un camp soutenu par l’Iran et la Syrie, l’autre appuyé par les Etats-Unis et l’Arabie saoudite.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Géorgie, la loi sur l'influence étrangère polarise la société

No Comment : Les habitants de Nouméa s'unissent pour déblayer les rues

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français