EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Au Burkina Faso, le président et son Premier ministre séquestrés par l'armée

Au Burkina Faso, le président et son Premier ministre séquestrés par l'armée
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Faut-il parler de putsch ? Au Burkina Faso, des soldats fidèles à l'ex-président Compaoré retiennent le président intérimaire en otage.

PUBLICITÉ

Au Burkina Faso, tous les ingrédients d’un coup d’Etat sont réunis. Le président intérimaire Michel Kafando et son Premier ministre Isaac Zida sont pris en otage à Ouagadougou. A moins d’un mois d‘élections présidentielle et législatives, des membres de la garde présidentielle ont fait irruption lors d’un Conseil des ministres. Ce sont des fidèles de Blaise Compaoré, l’ex-président chassé par la rue en octobre 2014.
Un an après cette période de crise c’est donc à nouveau l’incertitude. Des coups de feu ont été tirés par des soldats aux abords du palais présidentiel, pour disperser des centaines de manifestants. Des médias étaient fermés ce soir.
Beaucoup y voient la signature de Blaise Compaoré, qui a dirigé le Burkina Faso pendant 27 ans.

Partager cet articleDiscussion