Charcuterie et viandes rouges favoriseraient certains cancers, selon l'OMS

Charcuterie et viandes rouges favoriseraient certains cancers, selon l'OMS
Par Raphaele Tavernier avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les conclusions chocs d’une étude menée par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). L’agence cancer de l’Organisation mondiale de

PUBLICITÉ

Les conclusions chocs d’une étude menée par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). L’agence cancer de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de classer la viande transformée, essentiellement la charcuterie dans la catégorie des agents “cancérogènes pour l’homme”, tandis que la viande rouge et le porc ont été catalogués comme “probablement cancérogènes”.

“Cette étude rassemble de nombreuses preuves récoltées auprès de scientifiques du monde entier. Et ce qui en ressort est plutôt sombre. Il semblerait que la viande transformée et quelques viandes rouges soient étroitement liées à certains types de cancer”, explique une nutritionniste.

Selon cette étude, parmi les cancers les plus fréquemment associés à la viande figure le cancer colorectal et, dans une moindre mesure, les cancers de la prostate et du pancréas.

Cette étude a été dénoncée sans tarder par la filière viande dont l’image est déjà écornée. La filière est notamment accusée de favoriser le réchauffement climatique en contribuant aux émissions de méthane, ce gaz à effet de serre produit naturellement par les ruminants lors de leur digestion.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Santé/cancer : la charcuterie et les viandes rouges montrées du doigt par une étude publiée par le CIRC

La cyberintimidation augmente en Europe chez les enfants

Près d'un milliard de personnes en état d'obésité dans le monde