EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

François Hollande propose d'armer les polices municipales

François Hollande propose d'armer les polices municipales
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Président de la République française s'exprimait devant les maires de France réunis au Palais des Congrès de Paris.

PUBLICITÉ

Les polices municipales pourront être équipées avec des armes du stock de la police nationale : c’est l’engagement pris par le Président Hollande, venu informer les Maires de France réunis à Paris après l’assaut de Saint-Denis.

“Ces actions (les opérations de sécurisation) nous confirment une fois encore que nous sommes dans la guerre. Une guerre contre un terrorisme qui lui-même a décidé de nous mener la guerre, “ a déclaré le Président français.

Une guerre qui se mène aussi à l’extérieur de l’Hexagone. “ Les opérations en Syrie ont été intensifiées. Le porte-avions Charle de Gaulle vient d’appareiller. Il nous permettra en Méditerranée orientale, de multiplier par trois notre capacité à mener des frappes. J’ai appelé la communauté internationale à prendre sa part à ce qui ne pourra être qu’une oeuvre commune : anéantir Daesh, “ a précisé François Hollande.

Il a aussi appelé les maires de France à éviter tout amalgame. “ Certains ont voulu établir un lien entre l’afflux de réfugiés venus du Moyen-Orient et la menace terroriste. La vérité est que ce lien existe parce que les habitants des zones d’Irak et de Syrie fuient parce qu’ils sont martyrisés par ceux-là-mêmes qui nous attaquent aujourd’hui, “ a-t-il martelé.

23.000 places supplémentaires seront mises à disposition pour les demandeurs d’asile. La vérification d’identité reste toutefois un préalable nécessaire à l’accueil de réfugiés, a rappelé François Hollande.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Lyon : la Fête des lumières sous haute sécurité

Attentat près de la Tour Eiffel : l'assaillant "assume" son acte

Assassinat de Samuel Paty : le procès de six anciens collégiens s'est ouvert à huis clos