Lyon : la Fête des lumières sous haute sécurité

L'hôtel de ville de lyon.
L'hôtel de ville de lyon. Tous droits réservés OLIVIER CHASSIGNOLE/AFP or licensors
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Plus de 720 policiers seront déployés cette année pour assurer la sécurité de la Fête des Lumière, le grand rendez-vous d'hiver de la ville de Lyon, pour faire face à la menace terroriste.

PUBLICITÉ

Avec ses installations lumineuses éblouissantes, la Fête des Lumières de Lyon promet cette année d'offrir quelque chose pour tous les goûts et devrait attirer environ deux millions de visiteurs.

Et pourtant, le festival a lieu quelques semaines seulement après que la menace terroriste en France a été porté à son plus haut niveau.

Juliette Bossart Trignat, préfète déléguée pour la défense et la sécurité dans le Rhône : "C'est un événement qui se déroule dans un contexte de sécurité qui est un petit peu particulier, avec un haut niveau de menace terroriste. Vous le savez, nous sommes en plan Vigipirate urgence attentat et donc ça doit évidemment nous inciter à la plus grande vigilance possible."

La première édition du festival a eu lieu en 1989. La fête des Lumière a été annulée en 2015 après les attentats et en 2020 en raison de la pandémie de Covid.

Cette année, la Fête des Lumière doit se dérouler comme à l'ordinaire, avec de grandes parties du centre-ville fermées à la circulation.

Pour sécuriser l'événement, plus de 700 policiers seront déployés et des militaires patrouilleront également aux abords des ponts qui enjambent le Rhône et la Saône.

Grégory Doucet, maire de Lyon : "La fête des lumières, c'est le seul événement pour lequel systématiquement un plan ORSEC est déclenché, donc on est déjà sur un niveau de mobilisation maximale de toutes les forces de sécurité et de secours."

Suites aux récentes violences de certains groupes extrémistes, les autorités locales ont également interdit à une marche d'extrême droite de se tenir en même temps que le défilé du festival.

Nelson Bouard, directeur de la sécurité publique du Rhône : "S'il y avait des violences qui étaient commises ou tentées d’être commises aux abords de l'événement en marge de l'événement par des groupuscules qui se voudraient violents, nous interviendrons évidemment en fonction de la nature des actes qui seraient commis."

 "La sécurité de la Fête des Lumières est déjà à un niveau élevé depuis 2016", explique notre envoyée spéciale. "Le directeur artistique du festival a déclaré à Euronews qu'il s'attendait à ce que le public se déplace en nombre, avec des hôtels et des restaurants déjà réservés. Et cette année, en s'étendant au-delà du centre-ville, la ville espère toucher une population encore plus large."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Lyon se pare de lumières grâce à son festival aux origines anciennes

Attaque à l'arme blanche à Paris : trois blessés, un suspect interpellé

Réveillon du Nouvel An : dispositif de sécurité renforcé en France