Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les femmes d'Amazonie s'invitent à la COP21

Les femmes d'Amazonie s'invitent à la COP21
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Perdues au milieu des représentants des 195 pays participants à la COP21, les voix des femmes d’Amazonie tentent de se faire entendre. Parmi elles, l‘Équatorienne Patricia Gualinga, porte-parole du peuple Quechua de Sarayaku

Nous critiquons fortement le fait que les populations indigènes ne soient pas reconnues comme des acteurs qui ont déjà contribué à réduire le réchauffement climatique. En défendant nos forêts, nous interdisons l’extraction de pétrole et de minerai. C’est dans ce cadre qu’un petit village équatorien de 1 200 âmes, en Amazonie, est venu à la COP21 de Paris pour essayer d‘éveiller une conscience globale capable de trouver des solutions au problème si grave du réchauffement climatique.

Si ce peuple équatorien a connu quelques succès, d’autres peinent à se faire entendre. Au Brésil, la destruction de la forêt amazonienne a augmenté de 16 % en un an. La déforestation contribue à environ 15 % des émissions de gaz à effet de serre, soit plus que le secteur du transport dans sa totalité.